À propos du Musée

À propos du Musée

Profil linguistique

Définitions | L’établissement du profil linguistique | Description des niveaux de compétence dans la deuxième langue officielle | Exemples de profils linguistiques

Introduction

L’expression profil linguistique résume les compétences linguistiques requises en anglais et en français, pour chacune des trois compétences suivantes: compréhension de l’écrit, expression écrite et interaction orale. Ce profil peut comprendre des compétences linguistiques générales en langue seconde ou des compétences linguistiques spécifiques ou reliées à la langue dans la première ou la deuxième langue officielle (désignées par la cote P).

Définitions

Poste bilingue poste qui comporte au moins une fonction nécessitant la connaissance et l’usage des deux langues officielles.
Première langue officielle celle à laquelle l’employé s’identifie le mieux (la langue officielle dans laquelle une personne est généralement la plus compétente. Ne pas confondre avec langue maternelle qui est la première langue officielle apprise à la maison dès l’enfance et encore comprise par le recensé au moment du recensement.
Profil linguistique description des exigences linguistiques d’un poste bilingue et du niveau de compétence requis dans la langue seconde pour chacune des habiletés, soit compréhension de l’écrit, expression écrite et interaction orale.
Dotation impérative La nécessité de nommer à un poste bilingue une personne qui satisfait aux exigences linguistiques du poste au moment de la nomination.
Services au public services internes et externes qui doivent être fournis au public (parfois dit grand public). Le public comprend toutes personnes, tout groupe de personnes (associations professionnelles ou autres) ou toute organisation ou entreprise (autre qu’une société d’État) au Canada ou à l’étranger, tout représentant d’un autre palier de gouvernement, qui communique avec la Société ou en reçoit un service, à l’exception des employés des institutions fédérales dans l’exercice de leurs fonctions.
Services centraux services internes essentiels aux employés pour qu’ils puissent s’acquitter de leurs tâches et se rapportant strictement au travail. Ces services comprennent les services administratifs, financiers, juridiques, de ressources humaines, d’évaluation, de vérification, de bibliothèque, etc.
Services personnels services internes fournis à l’employé à titre individuel ou personnel et qui concernent l’employé en tant que personne. Ils comprennent des éléments comme la paye et les avantages sociaux, les services de santé et l’orientation professionnelle de même que le counselling.

L’établissement du profil linguistique

Exigences minimales des postes

Les postes qui assurent un service au public ou qui touchent les services centraux, la supervision, les services de ressources humaines ou les relations de travail doivent être identifiés au minimum au niveau B.

Toutefois, pour les postes de nature de soutien administratif ou d’exploitation, le niveau A peut être indiqué si les fonctions et les responsabilités du poste le justifient.

Compétences linguistiques générales dans la deuxième langue officielle

Comme dans le cas de toute autre qualité, les compétences linguistiques dans la deuxième langue officielle doivent être en rapport avec les fonctions et les responsabilités du poste. Toutefois, au contraire de la plupart des autres qualités, les tests permettant d’évaluer chacune des compétences générales en langue seconde (compréhension de l’écrit, expression écrite et interaction orale) sont prescrits par le fournisseur sélectionné par la Corporation, et les normes de compétence générale (A, B et C) pour chaque compétence sont décrites dans les prochaines pages.

Les normes de compétence générale sont définies pour chaque compétence, en se basant sur les tâches que doivent accomplir les employés dans leur deuxième langue officielle. Les niveaux vont de A (le plus bas) à C (le plus élevé) et sont cumulatifs: une personne possédant le niveau B peut accomplir des tâches des niveaux A et B, tandis qu’une personne possédant le niveau C peut accomplir des tâches des trois niveaux. Lorsqu’une ou plusieurs compétences ne sont pas exigées, un trait (« — ») apparaît dans le profil linguistique au lieu d’un niveau de compétence.

Description des niveaux de compétence dans la deuxième langue officielle

Voici la description des niveaux de compétence requis pour la compréhension de l’écrit, l’expression écrite et l’interaction orale.

Compréhension de l’écrit

Le niveau A est le niveau minimal requis pour la compréhension de l’écrit en langue seconde pour les postes qui exigent la compréhension de textes dont la portée du sujet est limitée. La personne à ce niveau comprend bien des textes très simples et peut saisir l’idée générale de textes portant sur des sujets qui lui sont familiers. La personne peut aussi dégager des éléments d’information très simples (dates, nombres, noms, etc.) de textes relativement plus complexes afin d’accomplir des tâches routinières reliées au travail. On ne doit pas cependant s’attendre à ce que la personne puisse lire et comprendre des informations détaillées. Au niveau A de compréhension de l’écrit, la personne est en mesure d’accomplir des tâches telles que:

  • parcourir des lettres, des notes de service ou des formulaires afin de les classer ou de les acheminer aux agents responsables;
  • parcourir divers textes afin d’en dégager des éléments d’information précis (dates, chiffres, noms, etc.);
  • prendre connaissance de formulaires tels que des demandes, des commandes et des factures, afin de les traiter; et
  • parcourir des listes, des index, des relevés d’ordinateur en vue de compiler des données ou de noter des changements.

Le niveau B est le niveau minimal requis en langue seconde pour être en mesure de comprendre la plupart des textes de nature descriptive ou factuelle portant sur des sujets reliés au travail. La personne à ce niveau peut saisir l’idée générale de la plupart des textes, en dégager des éléments d’information précis et distinguer les idées principales et secondaires. Cependant, des textes comprenant des structures complexes et un vocabulaire recherché lui seraient moins bien compris. À ce niveau de compréhension, la personne est en mesure d’accomplir des tâches telles que:

  • consulter des documents de référence afin d’y repérer des renseignements nécessaires pour le travail;
  • prendre connaissance de rapports, d’articles ou de tout autre document pour avoir une idée générale du contenu ou pour en dégager certains renseignements précis;
  • prendre connaissance d’avis, de notes de service ou de bulletins d’information portant sur des sujets reliés au travail;
  • prendre connaissance de la correspondance reçue afin de choisir ou de prendre en note les points exigeant une suite à donner; et
  • prendre connaissance de documents, de rapports ou de matériel rédigés par les employés, pour s’assurer que le contenu est approprié et complet.

Le niveau C est le niveau minimal requis en langue seconde pour être en mesure de comprendre une variété de textes reliés au travail. La personne à ce niveau est en mesure de saisir des détails complexes, de reconnaître les allusions et les sous-entendus. Elle peut également bien comprendre du matériel portant sur des sujets spécialisés ou sur des sujets qui lui sont moins familiers. Elle risque cependant d’éprouver des difficultés à comprendre des expressions peu usuelles et des structures grammaticales très complexes. À ce niveau de compréhension, la personne est en mesure de:

  • prendre connaissance d’énoncés de politique, de rapports techniques ou de recherche, de la correspondance ou de tout autre document afin d’en évaluer les répercussions, de formuler des commentaires ou de faire des recommandations;
  • parcourir des livres, des articles et des rapports afin d’en avoir un aperçu;
  • prendre connaissance de la correspondance ou d’autres textes rédigés par un employé pour s’assurer de l’exactitude du sens et du ton;
  • s’assurer de l’exactitude des contrats ou des spécifications; et
  • lire en profondeur des documents tels que des dossiers et des règlements, afin d’en extraire les détails permettant de décider de l’interprétation et des suites à donner.

Expression écrite

Le niveau A est le niveau minimal requis pour l’expression écrite en langue seconde pour les postes qui exigent la rédaction d’éléments d’information simples dans la langue seconde. Ainsi, une personne à ce niveau peut écrire des mots isolés, des expressions, de simples énoncés ou des questions sur des sujets très familiers en utilisant des mots qui indiquent le temps, le lieu ou la personne. Les erreurs de grammaire, de vocabulaire et d’orthographe sont acceptables et tolérées dans la mesure où elles ne font pas obstacle à la compréhension du message. À ce niveau d’expression écrite, la personne est en mesure d’accomplir des tâches telles que:

  • remplir un formulaire ou un rapport relié à son travail en ajoutant les mots et expressions appropriés ou en formulant de brefs commentaires;
  • noter des messages courts en style télégraphique;
  • préparer une liste de points ou d’activités pour un index ou une table des matières;
  • écrire des titres, des en-têtes ou remplir des fiches portant sur des sujets reliés au travail;
  • rédiger de courtes notes pour transmettre des informations simples; et
  • adapter des lettres-formulaires aux situations routinières en ajoutant les mots voulus ou en modifiant légèrement le contenu.

Le niveau B est le niveau minimal requis pour l’expression écrite en langue seconde pour les postes exigeant la production de courts textes descriptifs ou factuels dans la langue seconde. La personne à ce niveau maîtrise suffisamment la grammaire et le vocabulaire pour pouvoir transmettre de l’information explicite sur des sujets courants. Les textes écrits exigeront quand même certaines corrections au niveau de la grammaire et du vocabulaire, de même que la révision du style. À ce niveau d’expression écrite, la personne est en mesure d’accomplir des tâches telles que:

  • rédiger de la correspondance administrative courte et routinière pour demander ou donner des renseignements, des explications ou des directives;
  • rédiger de brefs rapports pour expliquer certains points ou pour demander que des mesures soient prises au sujet de questions reliées au travail;
  • écrire un courrier électronique ou utiliser un terminal pour communiquer avec un système particulier;
  • remplir des formulaires dans lesquels de brefs commentaires ou de brèves explications sont demandés;
  • résumer, dans un style télégraphique, des observations ou des conclusions tirées d’un texte ou exprimées à une réunion;
  • préparer un bulletin d’information ou des directives portant sur des faits simples; et
  • adapter des textes tels que des lettres-modèles en ajoutant quelques mots ou en modifiant légèrement le contenu.

Le niveau C est le niveau minimal requis pour l’expression écrite en langue seconde pour les postes exigeant la rédaction d’une variété de textes, telles des explications ou des descriptions de situations formelles ou informelles reliées au travail. Une personne à ce niveau est en mesure de rédiger des textes élaborés et structurés de manière cohérente. Le style de présentation et l’emploi du vocabulaire, de la grammaire et de l’orthographe sont généralement appropriés et exigent peu de corrections. À ce niveau d’expression écrite, la personne est en mesure d’accomplir des tâches telles que:

  • rédiger de la correspondance ou d’autres textes afin de demander ou d’énoncer des faits et des raisons de façon détaillée;
  • rédiger des rapports, recommandations, bulletins d’information, travaux de recherche ou résumés assez brefs portant sur des sujets reliés au travail:
  • résumer une réunion ou un document; et
  • apporter des corrections ou des modifications mineures à la correspondance ou à d’autres textes pour ce qui est de la signification et du ton.

Interaction orale

Le niveau A est le niveau minimal requis pour l’interaction orale en langue seconde pour les postes où il faut traiter de questions simples et répétitives dans des situations courantes. La personne à ce niveau peut poser des questions simples, répondre à des questions simples et donner des directives peu complexe se rapportant à des situations courantes. Toutefois, la communication peut être difficile, car la personne s’exprimant à ce niveau commet plusieurs erreurs et présente certaines lacunes sur le plan de la grammaire, de la prononciation, du vocabulaire et du débit. À ce niveau, une personne peut éprouver certaines difficultés à comprendre une conversation qui se déroule une vitesse normale et son interlocuteur pourrait avoir à répéter. À ce niveau d’interaction orale, la personne est en mesure d’accomplir des tâches telles que:

  • poser des questions et répondre à des questions simples posées par ses collègues ou d’autres employés au sujet de noms, adresses, dates, heures ou numéros;
  • formuler des demandes à ses collègues ou à d’autres employés et répondre à des demandes simples du même genre au sujet de fournitures, de dossiers, d’équipement, de documents ou de lettres;
  • donner et suivre des directives simples au sujet du lieu où se trouve quelqu’un ou quelque chose; et
  • donner et suivre des directives simples au sujet du travail à faire ou de la personne à rencontrer.

Le niveau B est le niveau minimal requis pour les postes où il faut improviser afin de faire face à des situations d’interaction orale en langue seconde qui s’écartent de la routine. Une personne à ce niveau peut prendre part à une conversation sur des sujets concrets. Elle peut décrire les mesures prises, donner des instructions précises aux employés et donner des descriptions et des explications factuelles. Bien qu’il puisse y avoir de nombreuses erreurs et lacunes sur le plan de la grammaire, de la prononciation, du vocabulaire et du débit, la communication ne s’en trouve pas sérieusement entravée. Toutefois, on ne doit pas s’attendre à ce qu’un candidat de ce niveau puisse faire face à des situations délicates, ou à des situations où l’on discute de questions abstraites ou subtiles, ou encore, à des situations où l’on formule des hypothèses et où l’on défend des arguments. À ce niveau d’interaction orale, la personne est en mesure d’accomplir des tâches telles que:

  • répondre à des demandes de renseignements courantes de la part des autres employés ou du public (que ce soit face à face ou par téléphone) sur des points tels que les services, les publications ou les concours;
  • prendre part à des séances de travail ordinaires où l’on discute de l’attribution des tâches, des étapes à suivre, des priorités et des échéances;
  • décrire les démarches entreprises ou les événements qui sont arrivés en citant les faits à ses collègues ou à des enquêteurs; et
  • donner et suivre des instructions, des directives et des explications sur la façon dont le travail doit être fait, l’information dont on a besoin, les étapes à suivre ou les options possibles.

Le niveau C est le niveau minimal requis pour l’interaction orale en langue seconde pour les postes où il faut traiter de questions délicates, abstraites ou subtiles, ou encore, aborder des questions qui, tout en étant reliées au travail, ne sont pas familières. Une personne conversant à ce niveau peut appuyer une opinion et discuter de questions hypothétiques et conditionnelles. Toutefois, il ne faut pas s’attendre à ce qu’elle le fasse avec la même aisance et au même rythme qu’un locuteur natif. Il peut y avoir des erreurs et des lacunes sur le plan de la prononciation, de la grammaire et du vocabulaire, mais celles-ci n’entravent pas sérieusement la communication. À ce niveau d’interaction orale, la personne est en mesure d’accomplir des tâches telles que:

  • donner et comprendre des explications et des descriptions comportant des éléments complexe, des questions hypothétiques ou des idées complexes et abstraites;
  • donner et comprendre des comptes rendus détaillés d’événements, de mesures prises ou de procédures à respecter;
  • expliquer des politiques, procédures, règlements, programmes et services reliés à un domaine de travail et en discuter;
  • participer efficacement à des discussions qui comportent un échange rapide d’idées;
  • soutenir ses opinions, défendre son point de vue ou justifier les actions entreprises lors de réunions ou de discussions avec des employés, des collègues ou des supérieurs;
  • donner des conseils aux employés ou aux clients en ce qui concerne des questions délicates ou complexes;
  • faire partie d’un comité de sélection;
  • faire des présentations, dispenser des cours de formation ou se défendre en cas d’appel; et
  • faire face à des situations où il faut parler de façon rapide et précise dans les deux langues officielles et passer rapidement d’une langue à l’autre comme le fait le préposé à la réception d’un bureau très occupé.

Qualités exigeant le recours à la cote P

La cote P est utilisée dans le profil linguistique pour deux types de compétences linguistiques spécifiques. Ce sont les compétences reliées à la langue, normalement acquises au moyen d’une formation spécialisée (y compris l’audiotypie, la sténographie, la relecture de textes, la rédaction, la révision ou la correction de textes, la traduction, l’interprétation) ou la compétence de spécialiste ou d’expert dans une langue officielle ou les deux (par exemple, celle utilisée pour enseigner l’anglais ou le français).

Dans le profil linguistique, la cote « P » indique quelle langue (anglais ou français ou les deux) et quelles compétences linguistiques générales (compréhension de l’écrit, expression écrite ou interaction orale ou toute combinaison de celle-ci) sont utilisées en regard de l’habileté ou la compétence linguistique spécifique.

De plus, même si la cote P ne sert qu’à désigner les qualités des postes bilingues, elle peut se rapporter à des exigences en langue seconde ou non. Si, par exemple, un emploi consiste à fournir des services de révision de textes français, on indiquerait la cote P pour les habiletés de compréhension de l’écrit et d’expression écrite en français. La cote P constituerait alors une exigence en langue première pour les candidats dont la première langue officielle est le français, mais une exigence en langue seconde pour ceux dont la première langue officielle est l’anglais. Lorsqu’elle est utilisée, la cote P remplace toute compétence linguistique générale dans la deuxième langue officielle. Elle remplace alors tout niveau de compétence générale (A, B ou C) qui aurait pu autrement être précisé dans le profil.

Exemples de profils linguistiques

Exemple 1. Poste: Gestionnaire

Profil linguistique:

Langues Français Anglais
Habiletés Compréhen-sion de l’écrit Expression écrite Interaction orale Compréhen-sion de l’écrit Expression écrite Interaction orale
Niveau C B C C B C

Exigences en matière de langues officielles

Compréhension de l’écrit – À titre de gestionnaire, le titulaire doit lire le courrier afin de répondre à des demandes détaillées, complexes et spécialisées. La correspondance peut être rédigée en anglais ou en français et, pour la lire et la réviser, le titulaire doit saisir l’idée générale et dégager des éléments d’information spécifiques.

Expression écrite – Le titulaire doit préparer des lettres et des rapports pour transmettre des renseignements factuels aux membres de la Division ainsi qu’aux autres gestionnaires. Les textes doivent être rédigés en anglais ou en français selon la langue du destinataire, ou dans les deux langues. Les textes produits pourront exiger des corrections étant donné que le superviseur révise toutes les lettres et les notes de service préparées par les membres de la Division.

Interaction orale – Le titulaire doit être capable d’entretenir une conversation avec les membres de son équipe ainsi que les autres gestionnaires, et ce, en français et en anglais selon l’interlocuteur. Le vocabulaire doit être précis afin de véhiculer le sens exact des propos. Le titulaire doit également s’exprimer de façon fluente sans que sa prononciation n’interfère avec le message. Le titulaire doit aussi être capable d’interpréter rapidement la teneur et le sens des informations. Le titulaire doit également répondre aux appels téléphoniques reçus. Ces appels peuvent provenir d’employé(e)s de la section, d’autres gestionnaires, d’organismes gouvernementaux ou de compagnies privées et doivent être adressés en français ou encore en anglais selon l’interlocuteur.

Exemple 2. Poste: Secrétaire

Profil linguistique:

Langues Français Anglais
Habiletés Compréhen-sion de l’écrit Expression écrite Interaction orale Compréhen-sion de l’écrit Expression écrite Interaction orale
Niveau P P B P P B

Exigences en matière de langues officielles

Compréhension de l’écrit – À titre de secrétaire, le titulaire doit dactylographier des lettres et des rapports relativement complexes préparés par des agents de la division pour la signature de son patron. Il lui faut relire les textes dactylographiés pour s’assurer qu’il n’y a pas de fautes d’orthographe, de grammaire et de ponctuation. Les textes peuvent être rédigés en anglais ou en français.

Expression écrite – Le titulaire doit corriger l’orthographe, la grammaire et la ponctuation dans les lettres et les rapports préparés par des agents de la division pour la signature de son patron. Il lui faut corriger des textes rédigés en anglais ou en français.

Interaction orale – Le titulaire doit recevoir les appels téléphoniques destinés à son patron, prendre des rendez-vous et faire des arrangements de voyage. Les appels peuvent provenir du public, d’organismes gouvernementaux ou privés ou des employés de la division et se dérouler en anglais ou en français selon les interlocuteurs. Les échanges sont généralement brefs, mais il faut que le titulaire puisse tenir une conversation et donner des explications factuelles concrètes.

Heures du Musée

Lun, mar, mer, ven : 9 h 30 à 18 h
Jeu : 9 h 30 à 20 h
Sam, dim : 9 h 30 à 18 h

Voir l’horaire complet

Adresse

Musée canadien de l’histoire
100, rue Laurier
Gatineau (Québec) K1A 0M8
Tél : 1-800-555-5621

Voir la carte

TripAdvisor - Certificat d'Excellence 2014

Visionnez les avis du Musée canadien de l’histoire de TripAdvisor.

Une visite guidée? Réservez!

Une visite guidée au Musée canadien de l’histoire.Plus de renseignements

Stationnement du Musée

Renseignements sur le stationnement du Musée et ses tarifs.Plus de renseignements