Rapport annuel 2016-2017

 
 

La salle de l’Histoire canadienne

Le développement de la salle de l’Histoire canadienne marque un jalon décisif, qui aura des retombées durables sur le Canada

Le Carrefour

Le Carrefour de la salle de l’Histoire canadienne
CMH IMG2017-0043-0008-Dm, Photo : Steven Darby

La plus grande réalisation du Musée canadien de l’histoire au cours de la dernière année est sans aucun doute la nouvelle salle de l’Histoire canadienne, qui était presque achevée à la fin de l’exercice et pour laquelle l’inauguration officielle est prévue le 1er juillet 2017. Elle est le couronnement de plusieurs années de travail assidu, d’inspiration, de planification minutieuse et de vastes consultations. La nouvelle salle présente l’histoire du Canada comme jamais auparavant, de façon très inclusive, sous l’angle des personnes qui l’ont vécue, et en faisant ressortir plusieurs points de vue. Les récits retracent notre mémoire collective, marquée tant par les conflits, les luttes et les pertes que par les réalisations, les exploits et l’espoir. Véritable legs patrimonial pour le 150e anniversaire du Canada, cette exposition emblématique éclaire l’influence du passé sur le Canada d’aujourd’hui.

C’est grâce à la générosité de particuliers et à une vision commune que la salle de l’Histoire canadienne a pu voir le jour

La salle en construction

La salle en construction
CMH IMG2016-0105-0013-Dm, Photo : Steven Darby

Amorcée en 2012, la campagne de financement de la salle de l’Histoire canadienne a permis d’obtenir l’appui de plus de 430 donateurs de partout au pays (particuliers, fondations et entreprises) et de recueillir près de 9 millions de dollars. Ce montant représente une étape importante, car il dépasse l’objectif initial qui avait été fixé à 5 millions de dollars. Parmi les donateurs, près de 40 ont versé au moins 1 000 $.

Le Musée de l’histoire tient également à témoigner sa gratitude à l’égard de plusieurs nouveaux donateurs qui ont largement contribué à la salle de l’Histoire canadienne par un don de 100 000 $ ou plus. Mentionnons la Fondation Wilson, Pomerleau, la Fondation BCU, le Fonds canadien de reconnaissance de l’internement durant la Première Guerre mondiale et la Fondation Salamander.

Galerie 1

Vue de la galerie 1
CMH IMG2017-0043-0007-Dm, Photo : Steven Darby

Le Musée de l’histoire a eu le privilège de recevoir dons substantiels sans précédent de la part de philanthropes. Les trois galeries de la salle de l’Histoire canadienne portent d’ailleurs le nom d’illustres familles canadiennes. En reconnaissance de leurs dons de 2 millions de dollars ou plus, la galerie 1 a été baptisée Galerie Famille Rossy, la galerie 2, Galerie Famille Fredrik-Eaton, et la galerie 3, Galerie L’honorable Hilary M. Weston et W. Galen Weston.

En outre, le Musée est fier d’annoncer que la portée des récits présentés dans la salle de l’Histoire canadienne s’étendra bien au-delà de ses murs grâce au soutien philanthropique en faveur du Programme éducatif et rayonnement. La Fondation de la Famille Rossy a généreusement versé 1 million de dollars supplémentaires pour le Fonds de la Famille Rossy pour les projets éducatifs de la salle de l’Histoire canadienne. La Fondation Wilson et la Fondation Salamander ont également fait preuve de générosité envers le Musée en versant des dons à l’appui du Programme éducatif et rayonnement.

Petit à petit, un nouveau chef-d’œuvre se dévoile

Galerie 2

Vue de la galerie 2
CMH IMG2017-0043-0015-Dm, Photo : Steven Darby

Tout au long de l’année, et à mesure qu’étaient franchies une à une les étapes dans le développement de la salle de l’Histoire canadienne, l’impact sensoriel de cet espace impressionnant se faisait de plus en plus sentir. Chacune des phases de construction et d’aménagement a exigé un travail rigoureux et astreignant. Un matériau fibreux a été pulvérisé sur le plafond en forme de dôme de la salle pour absorber les ondes sonores et améliorer l’acoustique. Une carte gigantesque du Canada vu de l’espace a été installée sur le plancher du Carrefour, le point central de la salle. Le Passage conduisant aux trois galeries a été bordé d’images emblématiques associées à l’histoire canadienne. Avant même le montage des expositions, des structures de soutien, des vitrines et des éléments de décor ont été installés. Un espace d’exposition d’une grandeur et d’une beauté remarquables prenait ainsi forme au fur et à mesure que les défis étaient relevés.

Les expositions de la salle font appel aux sens et englobent plusieurs perspectives

Galerie 3

Vue de la galerie 3
CMH IMG2017-0043-0028-Dm, Photo : Steven Darby

Le personnel du Musée canadien de l’histoire s’est préparé à la colossale tâche de raconter 15 000 ans d’histoire en respectant quelques principes phares, soit : l’histoire d’un pays dépasse celle de ses dirigeants et de ses élites; les émotions influencent la compréhension de notre mémoire collective; enfin, nos sens sont de puissants outils de perception. Ces concepts ont mené à la création d’une expérience muséale qui englobe de multiples perspectives, et à une narration de notre histoire passant avant tout par des artefacts, les véritables pierres de touche du passé.

La plupart des quelque 1 500 artefacts de la salle de l’Histoire canadienne sont des objets historiques originaux, dont l’authenticité a pu être confirmée scientifiquement. En l’absence d’artefacts, des reproductions ont été soigneusement confectionnées (par exemple, celle d’un canot de la fin des années 1700 mesurant 10 mètres). Le Musée continue de collectionner des artefacts significatifs, telle que la médaille du prix Nobel de la paix, décerné à Lester B. Pearson, qui a été remise l’an dernier par Affaires mondiales Canada sous la forme d’un prêt à long terme.