Salle de l’Histoire canadienne

La plus vaste exposition sur l’histoire canadienne jamais réalisée.

15000

COUVRE ENVIRON 15 000 ANS D’HISTOIRE, DES PREMIERS ÉTABLISSEMENTS HUMAINS JUSQU’À NOS JOURS.

4000

OCCUPE 4 000 M2 (40 000 PI2) D’ESPACE D’EXPOSITION.

1500

MET EN VALEUR 1 500 ARTEFACTS AUTHENTIQUES, DONT CERTAINS DE NOS PLUS BEAUX TRÉSORS HISTORIQUES NATIONAUX.

Raconte l’histoire du Canada de façon très inclusive, sous l’angle de personnes qui l’ont vécue et en faisant ressortir de multiples perspectives.

Comprend à la fois les grandes réalisations et les chapitres plus sombres qui ont marqué le passé du Canada.

Présente des récits qui proviennent de toutes les régions du pays et qui se rejoignent dans cette exposition véritablement nationale.

Expositions

Des expositions captivantes nous donnent l’occasion de célébrer une année remarquable et de considérer l’avenir avec optimisme.

Napoléon et Paris

Les visiteurs ont pu découvrir la relation complexe qu’a entretenue un homme légendaire avec l’une des plus belles villes au monde. Plus de 250 artefacts ont témoigné de l’ambitieux rêve que caressait Napoléon de faire de Paris la capitale de l’Europe.

176914

Fréquentation

Un ciel meurtrier – Guerre aérienne, 1914-1918

Au-delà des combats, les visiteurs ont pu vivre une immersion dans la vie de neuf personnes, provenant des deux camps, qui ont vécu la toute première guerre aérienne. Leurs récits, racontés à l’aide de plus de 80 artefacts authentiques représentés de façon novatrice sous la forme d’un roman graphique, ont fourni un aperçu de l’histoire et des conséquences de la première guerre aérienne.

112336

Fréquentation

Ruée vers l’or! – El Dorado en Colombie-Britannique

Les visiteurs ont pu revivre les jours tumultueux de la découverte de gisements d’or dans le canyon du Fraser en Colombie-Britannique en remontant dans le temps, jusqu’en 1858, pour rencontrer des prospecteurs à la recherche de fortunes et de fabuleuses découvertes, telles que l’énorme Turnagain Nugget.

140748

Fréquentation

Tirées par les chevaux – La collection de voitures hippomobiles Paul-Bienvenu

Tout un savoir-faire artisanal s’est amalgamé au charme d’une époque révolue dans cette superbe exposition qui présente 18 calèches et carrioles tirées par des chevaux confectionnées entre 1770 et 1950.

176914

Fréquentation

Expositions itinérantes

Au cours du dernier exercice, 13 expositions itinérantes ont été présentées dans 33 établissements différents. En tout, c’est plus de 233 426 visiteurs, provenant de diverses collectivités au pays, aux États-Unis (Washington, D.C.) et en Europe (Grèce et France), qui ont pu les visiter.

LÉGENDE

  • Musée canadien de l’histoire
  • Musée canadien de la guerre

Collecte de fonds

Depuis le lancement de la campagne, le Musée est parvenu à récolter un montant historique au profit de la salle de l’Histoire canadienne…

…s’élevant à près de 9 000 000 $, dépassant la cible fixée à l’origine à 5 000 000 $.

7 fiers commanditaires supplémentaires se sont engagés à verser 100 000 $ ou plus à l’appui de la salle.

3
donateurs majeurs

La Fondation de la Famille Rossy
Don de 3 000 000 $

La Fondation Catherine et Fredrik Eaton
Don de 2 000 000 $

La Fondation W. Garfield Weston et la famille Weston
Don de 2 000 000 $

Près de 40 donateurs ont versé au moins 1 000 $.

Le Musée de la guerre est reconnaissant envers John et Elizabeth Irving pour leur généreux don de 250 000 $, dont :

125 000 $ sont destinés à l’exposition
Vimy – Au-delà de la bataille.

125 000 $ sont destinés à l’exposition
Les 100 derniers jours.

En 2016-2017, 4 766 particuliers, fondations et entreprises de partout au pays et de l’étranger ont versé 5 477 409 $ au Musée de l’histoire et au Musée de la guerre.

Donateurs
De partout au Canada et à l’étranger

5 477 409 $
montant total versé au cours de l’exercice

Nous sommes extrêmement reconnaissants de votre généreux soutien.

Partenariats

Des collaborations internationales offrent au Canada une vitrine sur le monde, et au monde une vitrine sur le Canada.

La commémoration de la Première Guerre mondiale a servi de toile de fond à la présentation de l’exposition Témoins – Nos champs de bataille vus par les Canadiens au Musée des beaux-arts d’Arras, en France.

Une nouvelle entente avec le Centre Juno Beach de Normandie, en France, a contribué à ce que l’exposition De Vimy à Juno soit présentée au Musée canadien de la Guerre au mois de mai 2017.

Le Musée de l’histoire a été l’hôte de Huicholes – Un peuple qui marche vers la lumière, une exposition prêtée par Artes de México.

Les historiens militaires du monde se réunissent au Canada

Les Musées ont accueilli le 83e congrès annuel de la Society for Military History, l’un des plus grands rendez-vous internationaux en ce qui a trait à l’histoire militaire.

Nombre de partenariats ou de projets de collaboration amorcés

78

2016-2017

26

Cible

79

2015-2016

Recherche

Des travaux de recherche originaux éclairent les nouvelles expositions et les projets spéciaux.

Un partenariat de recherche entre le Musée de l’histoire et la communauté d’Arctic Bay, au Nunavut, a mené à la reconstitution d’un homme inuit d’autrefois.

Les historiens du Musée de la guerre se sont livrés à des travaux de recherche pour les expositions Grandes Guerre. Grandes Femmes., Un ciel meurtrier, Vimy, Gravé dans la pierre, Témoins, et plusieurs autres.

Un projet axé sur l’histoire orale documente les expériences de réfugiés syriens au Canada ainsi que l’apport des groupes communautaires qui se sont mobilisés pour les soutenir.

Nombre de projets de recherche clés (progressant comme prévu ou terminés)

97

2016-2017

31

Cible

32

2015-2016

Acquisitions

33 artefacts d’une importance nationale ont enrichi les collections du Musée.

©JER/WJRoue.ca, utilisation avec permission
©JER/WJRoue.ca, utilisation avec permission

Le Musée canadien de l’histoire a fait l’acquisition d’artefacts qui ont appartenu au concepteur du Bluenose, William James Roué, le plus célèbre architecte naval du Canada.

Une collection qui témoigne du « subterfuge canadien » et du courage qu’il a nécessité

En 1980, des membres de l’ambassade canadienne à Téhéran ont risqué leur vie, dans le contexte de la révolution iranienne, afin d’aider six diplomates américains à fuir clandestinement le pays. Le Musée de l’histoire a acquis du réalisateur de télévision canadien Les Harris une collection d’artefacts unique et surprenante qui se rapporte à cet événement historique.

Des artefacts font foi de la réalité de la vie en temps de guerre

Le Musée de la guerre a acquis plusieurs artefacts témoignant de ce que les Canadiens en service ont vécu durant diverses guerres :


Une rare stèle funéraire en bois qui a marqué le dernier lieu de repos de John Firman Ashe, un soldat mort à la crête de Vimy.

Avec l’aimable autorisation de la famille Whitebone : Holly Riley et Allan Whitebone

Des artefacts font foi de la réalité de la vie en temps de guerre

Le Musée de la guerre a acquis plusieurs artefacts témoignant de ce que les Canadiens en service ont vécu durant diverses guerres :


Une poupée ventriloque et la marionnette de chien qui l’accompagne, qui proviennent d’un spectacle de variétés tenu pour divertir les troupes durant la Seconde Guerre mondiale.

Des artefacts font foi de la réalité de la vie en temps de guerre

Le Musée de la guerre a acquis plusieurs artefacts témoignant de ce que les Canadiens en service ont vécu durant diverses guerres :


Deux planches de contreplaqué qui entouraient la patinoire de hockey aménagée à l’aérodrome de Kandahar, en Afghanistan.

Une autre cible dépassée

Nombre d’acquisitions d’une importance nationale qui reflètent l’histoire canadienne

33

2016-2017

32

Cible

44

2015-2016

À 2016-2017

Et à l’année excitante et historique à venir


Voir le rapport complet