Tirées par les chevaux – La collection de voitures hippomobiles Paul-Bienvenu

Exposition spéciale

Tirées par les chevaux

24 mar 2016 - 7 jan 2018

Tout un savoir-faire artisanal se mêle au charme d’une époque révolue dans cette superbe exposition de 18 calèches et carrioles tirées par des chevaux. Façonnées entre 1770 et 1950, ces élégantes voitures ont, entre autres, transporté des cardinaux catholiques, des millionnaires montréalais et des gouverneurs généraux. Le talent d’artiste des carrossiers-voituriers se révèle encore dans les courbes gracieuses de ces antiquités amoureusement restaurées. Phaéton, carrosse, voiture-taxi (Hansom Cab) ou traîneau et autres belles d’autrefois font ressortir différents styles régionaux ainsi que l’influence du climat et de la géographie sur la conception des voitures hippomobiles. Celles-ci, prêtées par les Musées de la civilisation de Québec, proviennent de la collection Paul-Bienvenu, la plus belle du genre en Amérique du Nord, reconnue à l’échelle nationale comme un trésor du patrimoine culturel canadien.

Une exposition réalisée par les Musées de la civilisation, Québec, et présentée par le Musée canadien de l’histoire, Gatineau.

Dans cette vidéo, Paul Bienvenu, collectionneur, nous explique sa passion pour les voitures hippomobiles et qu’est-ce qui rend cette collection si unique.

 

Le saviez-vous?

  • Le 19e siècle constitue assurément l’âge d’or des véhicules hippomobiles.
  • En 1850, le Québec compte 33 des 58 fabriques canadiennes de voitures.
  • En 1901, il y avait pas moins de 1260 entreprises québécoises engagées dans la construction de voitures hippomobiles. Chaque village avait sa boutique de réparation ou de construction de voitures.
  • Bruno Ledoux a été reconnu comme le plus grand voiturier de l’histoire canadienne. La Bruno Ledoux Carriage Company de Montréal était spécialisée dans la construction de véhicules sur mesure pour les gens riches et célèbres. Il y a cinq voitures de Bruno Ledoux dans l’exposition.
  • La plupart des voitures avaient une plaque du fabricant voiturier – comme aujourd’hui.
  • Dans l’exposition, un traîneau cabriolet a représenté le Canada à l’exposition de Londres en 1851, la première des expositions universelles.
  • Les passagers d’un traîneau vis-à-vis sont face à face, avec vue vers l’avant ou l’arrière.
  • Au cours des 50 dernières années, Paul Bienvenu collectionne les véhicules hippomobiles fabriqués ou utilisés au Québec. L’une de ses calèches a plus de 200 ans et est présentée dans l’exposition.

 

L’exposition en images

 

 

Logo - Musée de la civilisation

Partenaire officiel

Logo - Association canadienne des producteurs pétroliers