L'introduction

Les fouilles archéologiques

La société et la culture tsimshianes

Le chamanisme
Le Commerce
Les routes de commerce
Le transport des marchandises
Échanges de marchandises
La guerre
La richesse et le rang
Le travail des hommes
Les activités féminines

Les villages tsimshians

La société et la culture tsimshianes

Le Commerce

Les pelleteries - CD94-630-012 - 59502 Les pelleteries, Hazelton, vers 1923.
 

Le commerce entre Autochtones de partout en Amérique du Nord jusqu'en Asie remonte à des milliers d'années. De nombreux sentiers reliaient les villages autochtones et les cours d'eau navigables; ils constituaient un véritable chassé-croisé entre les villages et les lieux où on pratiquait la pêche, la chasse ainsi que la cueillette de plantes et d'autres denrées alimentaires. Le commerce sur la côte nord de la Colombie-Britannique remonte à plus de 10 000 ans selon les méthodes de datation d'objets archéologiques. On y échangeait des pierres rares telles que l'obsidienne, le jade et le cristal de roche aussi bien que des pigments minéraux, des herbes médicinales, des essences de bois rares, des fourrures de même que des conserves de viande, de coquillages et de baies.

Le principal produit que les Tsimshians échangeaient était l'huile d'eulakane en provenance de la rivière Nass. Utilisée comme assaisonnement et comme remède, elle était fortement en demande chez les peuples de l'intérieur.

Leurs couvertures en poil de chèvre et leurs hochets en forme de Corbeau merveilleusement sculptés étaient très recherchés par leurs partenaires commerciaux.
 
Haut

Crédits