Du coq à l'âme – L'art populaire au Québec

Autobiographie de Nettie Covey Sharpe

Tomber amoureuse d'une vieille maison de pierre

J’ai toujours rêvé d’avoir une maison de pierre. Savez-vous ce que je faisais quand je suis arrivée à Montréal, il y a quelques années ? Je disais à mon mari : « Bon, on va aller à Saint-Lambert voir les anciennes maisons le long du fleuve. » Ce n’était pas comme aujourd’hui, c’était toutes d’anciennes maisons. Puis j’avais un petit calepin avec moi. Alors, je notais les numéros de celles que j’aimais bien.

Puis il y en avait une, celle-ci où j’habite présentement. On frappait, mais jamais personne ne venait ouvrir.

Par contre, mon mari avait un collègue de travail à la Standard Photo
Engraving Co. qui demeurait à Saint-Lambert. Une bonne journée, il
téléphone à mon mari : « La maison de pierres sur Riverside est à vendre.
Ils ont mis une pancarte aujourd’hui, « For sale ». Alors, nous avons pris
rendez-vous avec l’agent. Je lui avais dit : « Vous savez, M. Copeland, si elle m’intéresse et que je la veux, ce sera comptant. ». J’avais pensé que ce serait entre 8 000 et 9 000 $ et c’était ça. En fait, la maison, il la donnait, mais c’était le grand terrain qui coûtait cher. Il était immense et donnait sur le bord du fleuve.

Lorsque nous sommes entrés dans la maison, on n’y voyait absolument rien. Heureusement, j’avais apporté une lampe de poche. Les vitres étaient sales; tout était tellement sale. Un fil électrique avait brûlé et c’est pour ça que la dame qui y habitait avait été obligée de partir. Elle ne pouvait plus y rester. Et puis, c’était plein d’eau. Il y avait des rideaux de dentelles qui étaient tellement empesés et puis tellement noirs qu’on n’y distinguait absolument rien.

Au moment où je suis entrée et que j’ai dirigé ma lampe de poche sur le grand placard, j’ai tout de suite dit à mon mari : « On l’achète ! » (Rires) J’avais vu les portes du placard, de belles portes de style Louis XV, et puis la porte d’entrée, à côté aussi, de même style. Par contre, la fondation en-dessous était complètement finie et on ne pouvait même pas descendre au sous-sol. Mon mari ne connaissait rien là-dedans et moi non plus. De plus, la cave était seulement creuse de cinq pieds, à peu près.

Il nous a fallu prendre un architecte. Il y avait tellement de travaux à faire sur cette maison. Et ce fut encore toute une histoire. Ah, c’est épouvantable lorsqu’il y en a, dans la famille, qui nous mettent des bâtons dans les roues ! Il faut lutter, presque se chicaner avec eux. Ce fut comme ça pour cette maison. Ils pensaient que j’avais perdu la tête.

Toutes les rénovations de la maison s’étendirent sur plus d’un an. Un an !

On a donc finalement emménagé en 1951, le dernier jour du mois d’avril. Mais tous les travaux n’avaient pas encore été complétés. L’extérieur n’avait pas encore été fait; le garage n’était pas terminé et les portes à l’intérieur de la maison n’étaient pas posées. Mais on pouvait y entrer et y vivre. Au moins l’essentiel, tel que le chauffage, était installé. Ça nous a pris tout l’été suivant pour nettoyer les pierres et tirer les joints. Enlever la poussière : c’était sale partout, à l’intérieur comme à l’extérieur de la maison. Mais ça me faisait rien, on venait de déménager !

Pour une visite virtuelle de la maison de Nettie Covey Sharpe en 2002, voir http://www.museedelhistoire.ca/cmc/exhibitions/arts/sharpe/sharpe_f.shtml.

Gallerie
  • La maison - Archives, 2002-F0008.21
    La maison, en état de délabrement au moment de son achat par Harold et Nettie Sharpe, en juin 1950.
    Album personnel de Nettie Covey Sharpe
    Archives, SMCC
    2002-F0008.21

    Suivant >
  • La maison - Archives, 2002-F0008.22
    Une autre vue de la maison en juin 1950.
    Album personnel de Nettie Covey Sharpe
    Archives, SMCC
    2002-F0008.22
    Suivant >
  • La rive du Saint-Laurent - Archives, 2002-F0008.18
    La rive du Saint-Laurent s’étendait jusqu’au bord du chemin Riverside quand Harold et Nettie Sharpe achetèrent la maison, en 1950. Les dépôts retirés du fleuve pour faire place à la voie maritime du Saint-Laurent, en 1957, ont été déposés sur la rive et un immense parc y a été aménagé devant la maison.
    Album personnel de Nettie Covey Sharpe
    Archives, SMCC
    2002-F0008.18
    Suivant >
  • La voie maritime du Saint-Laurent - Archives, 2009-H0015.1.5.7.4
    La voie maritime du Saint-Laurent en construction, vue de la rue Riverside, pas très loin de la maison de Nettie Covey Sharpe, été 1956. On aperçoit le pont Victoria à l’arrière.
    Photo prise par David Covey, le neveu de Nettie, avec son premier appareil photo, modèle Kodak Brownie.
    Archives, SMCC
    2009-H0015.1.5.7.4
    Suivant >
  • Le plancher de la maison - Archives, 2008-H0013.4
    L’examen des poutres de soutien du plancher de la maison a révélé qu’elles ne se prolongeaient pas pour tenir les galeries avant et arrière, comme c’était souvent le cas. Des poutres indépendantes servaient à cette fin. Le carré, au coin nord de la maison, servait de fondation à la laiterie (en bas, à droite).
    Dessin à main levée de Deni Blanchet, 2002
    Archives, SMCC
    2008-H0013.4
    Suivant >
  • La maison - Archives, 2008-H0013.3
    La maison, comme elle était sans doute au XVIIIe siècle, avec sa laiterie, au coin nord, et son four à pain, au coin est.
    Dessin à main levée de Deni Blanchet, 2002
    Archives, SMCC
    2008-H0013.3
    Suivant >
  • Le foyer de la salle à manger - Archives, 2008-H0013.1
    Le foyer de la salle à manger, qui comprenait originalement un four à pain, comme l’atteste l’examen de la structure en 2002.
    Dessin à main levée de Deni Blanchet, 2002
    Archives, SMCC
    2008-H0013.1
    Suivant >
  • Le foyer de la salle à manger - Archives, SMCC K2002-343
    Le foyer de la salle à manger, rénové et décoré d’œuvres d’art populaire.

    Pour une visite virtuelle de la maison de Nettie Covey Sharpe en 2002, voir http://www.museedelhistoire.ca/cmc/
    exhibitions/arts/
    sharpe/sharpe_f.shtml.
    Steven Darby, 2002
    SMCC K2002-343
    Suivant >
  • Le grand salon - Archives, 2008-H0013.5
    Le grand salon était autrefois divisé en deux chambres à coucher, comme l’atteste l’examen de la structure en 2002.
    Dessin à main levée de Deni Blanchet, 2002
    Archives, SMCC
    2008-H0013.5

    Suivant >
  • Les portes de placard Louis XV - IMG2008-0546-0028-Dm
    Les portes de placard Louis XV qui ont convaincu Nettie d’acquérir cette maison.
    Harry Foster, 2002
    SMCC IMG2008-0546-0028-Dm
    Suivant >
  • Détail - IMG2008-0546-0044-Dm
    Détail
    Harry Foster, 2002
    SMCC IMG2008-0546-0044-Dm
    Suivant >
  • Détail - IMG2008-0546-0024-Dm
    Détail
    Harry Foster, 2002 SMCC IMG2008-0546-0024-Dm
    Suivant >
  • La maison - Archives, 2002-F0008.19
    La maison rénovée, décembre 1951.
    Album personnel de Nettie Covey Sharpe
    Archives, SMCC
    2002-F0008.19
    Suivant >
  • La maison - Archives, 2002-F0008.20
    La face arrière de la maison, décembre 1951. À l’arrière-plan, le fleuve.
    Album personnel de Nettie Covey Sharpe
    Archives, SMCC
    2002-F0008.20
    Suivant >
  • La maison - Archives, 2009-H0015.1.5.7.15
    Le jeune David Covey, sur le perron de la maison rénovée, 1956.
    Photo gracieusement fournie par David Covey
    Archives, SMCC
    2009-H0015.1.5.7.15
    Suivant >
  • Nettie Covey - Archives, 2002-F0008.25
    Nettie pose devant sa belle armoire encastrée remplie de céramiques anciennes.
    Canadian Homes & Gardens, juin 1956.
    Archives, SMCC
    2002-F0008.25
    Suivant >
  • La maison - Archives, 2002-F0008.24
    Le grand salon de la maison et son armoire encastrée, de style Louis XV, datant de 1775 environ.
    Canadian Homes & Gardens, juin 1956
    Archives, SMCC
    2002-F0008.24
    Suivant >
  • La maison - Archives, 2002-F0008.26
    La grande salle de la maison.
    Canadian Homes & Gardens, juin 1956.
    Archives, SMCC
    2002-F0008.26
    Suivant >
  • La maison - Archives, T2002-87
    La maison de Nettie Covey Sharpe en 2002

    Pour une visite virtuelle de la maison de Nettie Covey Sharpe en 2002, voir http://www.museedelhistoire.ca/cmc/
    exhibitions/arts/
    sharpe/sharpe_f.shtml.
    Steven Darby
    SMCC T2002-87
    Suivant >
  • La maison - Archives, 2002-F0008.21
  • La maison - Archives, 2002-F0008.22
  • La rive du Saint-Laurent - Archives, 2002-F0008.18
  • La voie maritime du Saint-Laurent - Archives, 2009-H0015.1.5.7.4
  • Le plancher de la maison - Archives, 2008-H0013.4
  • La maison - Archives, 2008-H0013.3
  • Le foyer de la salle à manger - Archives, 2008-H0013.1
  • Le foyer de la salle à manger - Archives, SMCC K2002-343
  • Le grand salon - Archives, 2008-H0013.5
  • Les portes de placard Louis XV - IMG2008-0546-0028-Dm
  • Détail - IMG2008-0546-0044-Dm
  • Détail - IMG2008-0546-0024-Dm
  • La maison - Archives, 2002-F0008.19
  • La maison - Archives, 2002-F0008.20
  • La maison - Archives, 2009-H0015.1.5.7.15
  • Nettie Covey - Archives, 2002-F0008.25
  • La maison - Archives, 2002-F0008.24
  • La maison - Archives, 2002-F0008.26
  • La maison - Archives, T2002-87