Grèce : Les secrets du passéGrèce : Les secrets du passéGrèce : Les secrets du passéGrèce : Les secrets du passéGrèce : Les secrets du passé
Grèce : Les secrets du passéLa Grèce antiqueGrèce : Les secrets du passéLe film IMAXGrèce : Les secrets du passéSujets connexesGrèce : Les secrets du passéPour les enseignantsGrèce : Les secrets du passé
Grèce : Les secrets du passéGrèce : Les secrets du passéGrèce : Les secrets du passéGrèce : Les secrets du passéGrèce : Les secrets du passé
IntroductionS'amuser en familleLiensCrédits
La démocratie

On considère, à juste titre, la Grèce antique, et Athènes en particulier, comme le berceau de la démocratie. La démocratie est « le gouvernement par le peuple », et cela sous-entend le gouvernement par la majorité. Jusqu'alors, la plupart des sociétés avaient été gouvernées par des rois, des pharaons, des empereurs, des chefs ou des seigneurs de guerre — des hommes puissants (normalement) qu'on avait acceptés comme dirigeants parce qu'ils avaient des compétences supérieures ou étaient dynamiques. Leur office devenait normalement héréditaire, transmis au fils aîné (ou au plus fort). La parenté jouait un rôle important, les familles et les clans puissants soutenant le droit du roi au pouvoir. Dans certaines sociétés, le roi était également le grand prêtre et pouvait compter sur le poids de la religion pour soutenir ses prétentions. L'idée que le peuple est capable de gouverner est nouvelle et radicale.