Expositions sur l'Esplanade


La découverte de la tombe de Pacal

En 1952, la tombe de Pacal a été ouverte pour la première fois depuis ses funérailles en 683 apr. J.-C. Ce fut cette découverte monumentale qui confirma que les pyramides mayas n'étaient pas simplement la base de temples, mais qu'elles servaient bel et bien de chambres funéraires. La découverte de la tombe de l'empereur Pacal a été reconstituée dans le film IMAX.

Le sol à l'intérieur de l'imposant temple des Inscriptions, à Palenque, est recouvert de gigantesques dalles de calcaire. Alberto Ruz, l'éminent archéologue mexicain, fut intrigué par l'une de ces dalles qui était couverte de rangées de trous bouchés par des chevilles de pierre amovibles.

Après avoir retiré les chevilles des trous, M. Ruz et ses assistants purent dégager la dalle (1949) et c'est alors qu'ils découvrirent qu'elle obturait la bouche d'un passage secret qui s'enfonçait dans les profondeurs et dont l'ouverture avait été bloquée avec des cailloux et des débris entassés bien serrés.


Ils passèrent quatre saisons à dégager laborieusement 400 tonnes de ce «remplissage», jusqu'à ce qu'ils débouchent dans une pièce qui se trouvait à peu près au niveau de la base du temple.


Dans cette antichambre, ils découvrirent les squelettes de plusieurs jeunes adultes qui avaient été sacrifiés selon le rituel pour accompagner l'empereur Pacal dans son voyage jusqu'au Monde d'en bas. À l'extrémité de la pièce, le passage était bloqué par une grande dalle de pierre.


Ayant déplacé ce mur, M. Ruz et son équipe assistants pénétrèrent dans la crypte qui mesurait 9 mètres de long sur 7 de large. Des stalactites et stalagmites s'étaient formés dans la pièce au fil des siècles qui s'étaient écoulés depuis que la dépouille de l'empereur Pacal y avait été scellée.


Dans la crypte trônait un énorme sarcophage fermé par un lourd couvercle de pierre dont la surface était ornée d'un chef-d'œuvre sculpté. Ce couvercle fut soigneusement soulevé au moyen de crics.