accueil
Contexte international L'Aéropostale
1927 Naissance de l'Aéropostale.
La CGEA devient la Compagnie générale Aéropostale ou tout simplement l'Aéropostale. Le nouveau propriétaire, Marcel Bouilloux-Lafont, apporte un capital important. On voit apparaître une amélioration des infrastructures au sol; les installations radio et l'éclairage des pistes apparaissent progressivement. Son principal objectif est d'établir des filiales de l'Aéropostale dans chaque pays d'Amérique du Sud. À partir de tronçons secondaires, le courrier est acheminé vers les grandes villes et de là jusqu'en Afrique et en Europe.

Affiche publicitaire

Affiche publicitaire
Reproduction d'une affiche publicitaire indiquant les lignes de l'Aéropostale en Amérique du sud, au Maroc, en Algérie et en Afrique occidentale française.
Gracieuseté du Musée de la Poste, Paris
1927 Fin des Bréguet 14.
Les fameux Bréguet 14 sont remplacés par des Laté 25 et 26 qui volent à 200 km/h au lieu des 120 km/h des Bréguet.
1927 Inauguration des tronçons Rio de Janeiro-Natal et Rio de Janeiro-Buenos Aires.
1927 Mermoz effectue un vol de reconnaissance à travers la Cordillère des Andes.
1927 Création de l'Aeroposta Argentina, filiale de l'Aéropostale.
Elle assurera le transport du courrier sur les tronçons Buenos Aires-Asunción, Buenos Aires-Patagonie et Buenos Aires-Santiago. Elle entrera en fonction en 1929.
1928 Inauguration de la ligne Toulouse-Buenos Aires.
Cette ligne n'est séparée que par les 3 000 km de l'océan Atlantique. La traversée de l'Atlantique par avion ou hydravion n'est pas encore suffisamment sûre. Des bateaux assurent le dépannage et le ravitaillement en mer.


Page suivante Page précédente

Les débuts
L'UPU
L'aventure
La chronologie
Contexte canadien
Les débuts
Les vols semi-officiels
La route
La brousse
Suivez le guide
Jeu

Crédits
Musée canadien de la poste