Biographie de Jean Mermoz

Maquette de timbre-poste, 1970 Maquette de timbre-poste, 1970 (acceptée)
Jean Mermoz et Antoine de Saint-Exupéry. Maquette acceptée du timbre-poste, 1970. Dessin de Jean-Paul Pheulpin, gouache et crayon. Illustration du Concorde et, en arrière-plan, la Cordillère des Andes et le Sahara.
Gracieuseté du Musée de la Poste, Paris, MP-AT-970.1


Saint-Exupéry écrira de Mermoz après sa mort :
« Ils vont tous mourir, comme meurt peu à peu l'Aéropostale, comme s'estompe l'esprit de la Ligne : à l'époque héroïque succède l'âge industriel, les fous volants sont remplacés par les administratifs et les politiques. »

Citation de Mermoz :
« L'accident pour nous, serait de mourir dans un lit. » (Mes vols)


1901 Naît à Aubenton, en France. Mermoz avait un cran extraordinaire

Il était très populaire en Amérique du Sud où divers objets... et même un apéritif portaient son nom. Pourtant, Mermoz était un bon pilote moyen, sans plus. À l'époque il y en avait à l'Aéropostale de meilleurs que lui, dont Guillaumet et Delaunay qui furent, à mon avis, les deux plus habiles. Mais Mermoz avait un « cran » vraiment extraordinaire, cran dont il a fait preuve dans les vols de nuit, et surtout dans ses traversées de l'Atlantique Sud. Depuis ce temps-là, la ligne France-Amérique du Sud s'appelle « Ligne Mermoz ».

Paul Vachet, Icare, Revue de l'aviation française, Tome 1.

Mermoz et son équipe
Mermoz et son équipe
De gauche à droite : Mermoz, Gimié, Dabry quelques heures avant leur envol vers Natal dans l'hydravion Laté 28 Comte-de-la-Vaulx. Mermoz effectue la première traversée transatlantique le 12 mai 1903 aux commandes d'un Laté 28.
Gracieuseté du Musée Air France
1921 Breveté pilote, il s'engage dans l'armée.
1923 Démission de l'armée. Il cherche un emploi de pilote auprès d'une compagnie privée. Il est pauvre et vit d'expédients.
1924 Entre aux Lignes aériennes Latécoère et est affecté au tronçon Toulouse-Barcelone sur un Bréguet 14. Sa vie de paria, selon ses dires, se termine.
1926 Affecté au tronçon Casablanca-Dakar.
1926 Atterrissage forcé dans le désert. Il est fait prisonnier des Maures pendant quelques jours et est libéré contre une rançon.
1927 Nommé chef pilote, il s'installe à Buenos Aires.
1928 Effectue le premier vol de nuit sur le tronçon Buenos Aires-Rio.
1929 Avec Guillaumet, ouvre officiellement la ligne des Andes à bord d'un Potez 25.
1930 Participe à la première liaison postale sur l'Atlantique Sud à bord du Laté 28 Comte de la Vaulx avec Gimié et Dabry. Le record de distance en ligne droite pour hydravions est battu.
1935 Nommé inspecteur général d'Air France.
1936 Disparaît aux commandes de son hydravion Croix-du-Sud, à environ 800 km de la côte africaine.



Carnet de vol signé par Jean Mermoz Carnet de vol signé par Jean Mermoz
Carnet de vol signé par Jean Mermoz
Gracieuseté du Musée de la Poste, Paris