La lutte pour l’assurance maladie universelle : l’histoire des soins de santé au  Canada, 1914-2007 Retour à la chronolgie Retour à la  chronologie
Coûts et  avantages: 1914-1929 Coûts et  avantages : 1914-1929 Coûts et  avantages : 1930-1939



National Insurance Act, 1911

En 1908, quand Lloyd George rentre en Grande-Bretagne, après un voyage en Allemagne, il croit que les régimes d’assurance maladie et d’assurance chômage financés par des cotisations introduits par Bismarck constituent une solution au problème de la pauvreté des classes ouvrières britanniques. Oeuvrant lentement pour obtenir le soutien de tous les partis, son gouvernement libéral introduit le National Insurance Act en 1911. La partie I prévoit de l’assurance maladie pour les travailleurs employés qui gagnent moins que le minimum pour être imposable, tandis que la partie II porte sur le chômage. Chaque semaine, les travailleurs contribuent quatre pence; leurs employeurs, trois; le gouvernement, deux, pour un total de neuf pence. En échange, les travailleurs reçoivent des soins médicaux, y compris des médicaments, dispensés par des groupes de praticiens, dix shillings par semaine en cas de maladie (ce montant étant réduit à cinq en cas de maladie prolongée) et des allocations de maternité limitées pour leur épouse. Pour Lloyd George, ce n’est que la première étape de la mise en place d’un système national de santé, car les femmes et les enfants n’y sont pas inclus, ni les services hospitaliers. Le fait que le gouvernement britannique n’a pas consulté le corps médical avant d’introduire la législation préoccupe certains médecins canadiens, qui craignent l’intervention gouvernementale et soutiennent « qu’en acceptant les bons aspects des méthodes d’assurance actuelles et en y ajoutant ce qui manque pour que le corps médical les trouve acceptables, on pourra arriver à un régime qui garantirait au public assuré des soins médicaux, chirurgicaux et hospitaliers et garantirait au corps médical ses honoraires ». (Dr A. R. Monroe, Edmonton, cité dans C. D. Naylor, Private Practice, Public Payment: Canadian Medicine and the Politics of Health Insurance, Montréal et Kingston, McGill / Queen’s University Press, 1986, p. 34, traduction)



Retour à la chronolgie 1914 - 2007
    Date de création : 31 mars 2010 | Mise à jour : 21 avril 2010