La lutte pour l’assurance maladie universelle : l’histoire des soins de santé au  Canada, 1914-2007 Retour à la chronolgie Retour à la  chronologie
Géographie: 1914-1929 Géographie : 1914-1929 Géographie : 1930-1939



La pandémie de grippe

La pandémie de grippe de 1918-1919 aurait fait de 50 à 100 millions de victimes, passant des États-Unis au Canada, en Europe, en Afrique, en Asie et dans le Grand Nord. Des soldats canadiens servant en France en sont atteints au printemps 1918, et des flambées épidémiques se déclarent en août dans les camps d’entraînement situés près de Montréal et de Toronto. Le virus H1N1, qu’on croit être à l’origine de la maladie, ne tarde pas à atteindre la population civile, tuant de nombreux jeunes adultes, notamment des femmes enceintes. Puisque nombre de médecins et d’infirmières servent à l’étranger et que le pays n’a pas de ministère de la santé pour suivre la progression de la maladie, les connaissances sur la cause de la maladie sont limitées et aucun vaccin ni antibiotique n’existent pour la prévenir ou traiter la pneumonie ou les autres maladies respiratoires qui en découlent, les communautés frappées par la grippe comptent sur les individus, les familles et les bénévoles pour soigner leurs malades. La pandémie met en évidence le fait que le Canada a besoin de plus de professionnels de la santé, d’établissements hospitaliers et de recherches médicales, et elle joue un rôle dans la création du ministère de la Santé fédéral, en 1919.

Les employés d’une succursale de la Banque Canadienne Impériale de Commerce

Les employés d’une succursale de la Banque Canadienne Impériale de Commerce, à Calgary, portent des masques pour se protéger de l’épidémie de grippe qui sévit dans le monde entier en 1918-1919.
Glenbow Archives, NA-964-22



Retour à la chronolgie 1914 - 2007
    Date de création : 31 mars 2010 | Mise à jour : 21 avril 2010