La lutte pour l’assurance maladie universelle : l’histoire des soins de santé au  Canada, 1914-2007 Retour à la chronolgie Retour à la  chronologie
Géographie: 1914-1929 Géographie : 1914-1929 Géographie : 1930-1939



National Progressive Party

Le National Progressive Party est formé en 1920 quand Thomas Crerar amène des libéraux fédéraux dissidents à s’unir avec des agriculteurs de l’Ontario et des Prairies membres du Conseil canadien de l’agriculture. Son programme électoral porte sur la propriété collective des chemins de fer, le libre-échange et la démocratie participative. Lors de l’élection fédérale de 1921, le parti obtient 65 sièges, ce qui lui permet de négocier avec le gouvernement libéral minoritaire et de le soutenir, en échange de l’adoption de lois reflétant les idéaux des progressistes. Par exemple, pendant la campagne électorale, le parti se prononce en faveur de la réduction des droits de douane imposés par le gouvernement fédéral sur les machines agricoles importées et la réduction du tarif marchandises. Ainsi, en 1922, le premier ministre, Mackenzie King, élimine ces droits et ramène le tarif au niveau de 1897. Le National Progressive Party perd progressivement de l’influence dans les décennies suivantes et le manque d’unité parmi ses membres conduit à son effondrement, en 1942. Cependant, son succès montre que beaucoup de Canadiens et de Canadiennes sont mécontents des deux partis politiques existants et que le partage du pouvoir peut donner des résultats valables quand un gouvernement minoritaire est au pouvoir.



Retour à la chronolgie 1914 - 2007
    Date de création : 31 mars 2010 | Mise à jour : 21 avril 2010