La lutte pour l’assurance maladie universelle : l’histoire des soins de santé au  Canada, 1914-2007 Retour à la chronolgie Retour à la  chronologie
Les Origines: 1914-1929 Les Origines 1914-1929 L’ÉVOLUTION  DE LA QUESTION DURANT LA CRISE ÉCONOMIQUE, 1930-1939



La guerre et la politique

En 1917, vu le nombre réduit de volontaires pour le service outre-mer, Robert Borden et son gouvernement conservateur décident d’introduire la conscription, le service militaire obligatoire. Cette mesure devient un enjeu des élections et divise le Parti libéral fédéral, dirigé par Wilfrid Laurier. La crise provoquée par la conscription pousse le gouvernement à former une alliance avec les libéraux qui se sont prononcés en faveur de son adoption. La prise en compte des questions liées au bien-être social, dont la création d’un ministère de la santé fédéral, est une des conditions sous lesquelles ces anciens libéraux acceptent de former un gouvernement d’union sous la direction de Borden. Après l’armistice, l’administration Borden se heurte à un mécontentement grandissant tandis qu’elle tente de reconstruire l’économie canadienne et de préparer la société à faire face aux problèmes sociaux du XXe siècle, notamment le chômage de l’après-guerre, le soutien aux personnes âgées, les soins médicaux aux anciens combattants et l’aide aux veuves et aux enfants.

Le premier ministre Robert Borden rend visite à un soldat blessé

Le premier ministre Robert Borden rend visite à un soldat blessé, juste avant la formation de son gouvernement d’union, en 1917. Les soins médicaux aux anciens combattants et l’établissement d’un ministère de la santé fédéral sont parmi les conditions de l’alliance avec les anciens membres du Parti libéral.
Bibliothèque et Archives Canada, ministère de la Défense nationale, PA-000880




Retour à la chronolgie 1914 - 1929
    Date de création : 31 mars 2010 | Mise à jour : 21 avril 2010