La lutte pour l’assurance maladie universelle : l’histoire des soins de santé au  Canada, 1914-2007 Retour à la chronolgie Retour à la  chronologie
Les Origines: 1914-1929 Les Origines 1914-1929 L’ÉVOLUTION  DE LA QUESTION DURANT LA CRISE ÉCONOMIQUE, 1930-1939



La création d’un ministère de la santé fédéral

Quand le président du Conseil privé, l’honorable Newton Wesley Rowell, prend la parole à la Chambre des communes, en mars 1919, pour lancer le débat sur le projet de loi 37, Loi sur le ministère de la Santé, il déclare : « Les attributions du ministre […] s’étendent à toutes les questions et [sujets liés à la promotion de] la santé et [du] bien-être [social] de la population, sur laquelle le gouvernement du Canada exerce sa juridiction […] » (CANADA, Débats de la Chambre des communes, 2e session, 13e législature, 26 mars 1919, p. 878) Avocat constitutionnaliste de formation, Rowell comprend le partage des pouvoirs entre les autorités fédérales et provinciales mais, en tant que progressiste social, il reconnaît le bien-fondé des réclamations du Conseil national des femmes du Canada, du Congrès des métiers et du travail et des agriculteurs canadiens visant l’établissement d’un ministère de la santé fédéral ayant pour mission « la conservation de la santé publique ». (CANADA, Débats de la Chambre des communes, 2e session, 13e législature, 4 avril 1919, p. 1219)

Nommé en 1919, Newton Wesley Rowell est le premier ministre de la santé  fédéral. Photo prise entre 1914 et 1919, PA-005109

Nommé en 1919, Newton Wesley Rowell est le premier ministre de la santé fédéral. Photo prise entre 1914 et 1919.
Bibliothèque et Archives Canada, ministère de la Défense nationale, PA-005109

Lui et d’autres orateurs soulignent les taux élevés de mortalité maternelle et infantile au Canada, ainsi que les logements inadéquats, la pauvreté et la forte incidence d’accidents et d’événements traumatisants en milieu de travail, en plus des pertes de guerre. Le rôle du gouvernement fédéral est de recueillir des données sur ces problèmes et d’inciter les provinces à mettre en œuvre des programmes pour y remédier. Bien que le National Insurance Act (loi sur l’assurance nationale) britannique de 1911 soit mentionnée de temps en temps au cours du débat sur le projet de loi, un seul député, Peter McGibbon, affirme : « J’irais même plus loin, et j’assurerais les services d’un médecin à tout pauvre de ce pays, [homme], femme ou enfant, depuis le berceau jusqu’à la tombe. » (CANADA, Débats de la Chambre des communes, 2e session, 13e législature, 10 avril 1919, p. 1427)




Retour à la chronolgie 1914 - 1929
    Date de création : 31 mars 2010 | Mise à jour : 21 avril 2010