La lutte pour l’assurance maladie universelle : l’histoire des soins de santé au  Canada, 1914-2007 Retour à la chronolgie Retour à la  chronologie
Acteurs principaux: 1914-1929 Acteurs principaux : 1914-1929 Acteurs principaux : 1930-1939



John Amyot

Né à Toronto, John Andrew Amyot (1867-1940) est chirurgien à l’hôpital St. Michael de 1894 à 1900. Il donne des conférences sur la pathologie, milite pour des mesures en matière de santé publique et enseigne la médecine préventive et l’hygiène à l’Université de Toronto, de 1905 à 1919. Officier dans l’Armée de 1915 à 1918, il devient le premier sous-ministre de la Santé fédéral, poste qu’il occupe de 1919 à 1932. À partir des années 1890, il milite vigoureusement pour donner, aux résidants de l’Ontario, l’accès à de l’eau pure et au lait pasteurisé et, en 1912-1913, il est membre de la Commission mixte internationale qui examine la pollution des eaux des Grands Lacs. Il se distingue comme chef du service sanitaire du Corps canadien et de l’armée britannique, et est très apprécié comme premier directeur administratif du ministère fédéral.

Nommé  en 1919, le Dr John Amyot est le premier sous-ministre de la santé  fédéral.

Nommé en 1919, le Dr John Amyot est le premier sous-ministre de la santé fédéral. Ancien professeur de médecine préventive et d’hygiène, il a milité pour la filtration et la chloration de l’eau pour éradiquer des maladies à transmission hydrique comme la typhoïde.
Photo fournie par l’Association canadienne des médecins vétérinaires. Publiée dans Canadian Journal of Comparative Medicine and Veterinary Science, vol. 4, no 3, mars 1940, p. 62-63.

Dans un discours prononcé devant ses collègues médecins, à la Conférence sur les services médicaux de 1927, Amyot leur demande « Voulons-nous une médecine étatique ? », puis il fait remarquer : « Quand les riches sont malades, ils ont maintenant accès à des soins hospitaliers, à des établissements hospitaliers et à des connaissances exactes comme jamais auparavant dans l’histoire de l’humanité. Il en va de même pour les pauvres. Mais qu’en est-il de cette multitude, les personnes qui se trouvent au milieu de l’échelle financière ? Vous en connaissez les causes aussi bien que moi. Peut-on y faire face ? » (Second Conference on the Medical Services in Canada, Chambre des communes, les 28, 29 et 30 mars 1927, Ottawa, F. A. Acland, Imprimeur du roi, 1928, p. 21, traduction) Amyot voulait dire que tous les échelons de gouvernement ainsi que le corps médical devraient considérer sérieusement l’établissement de l’assurance maladie. Ses collègues et son fils, le Dr Grégoire Amyot, de Vancouver, qui sera médecin-hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique de 1939 à 1962, développeront le concept.




Retour à la chronolgie 1914 - 2007
    Date de création : 31 mars 2010 | Mise à jour : 21 avril 2010