La lutte pour l’assurance maladie universelle : l’histoire des soins de santé au  Canada, 1914-2007 Retour à la chronolgie Retour à la  chronologie
Coûts et  avantages: 1930-1939 Coûts et  avantages : 1914-1929 Coûts et  avantages : 1930-1939 Coûts et  avantages : 1939-1948



La grande crise économique

Pendant la grande crise économique, qui commence le jeudi noir, 24 octobre 1929, suite à la chute vertigineuse de la Bourse de New York et prend fin en 1939, le chômage provoque une pauvreté sans précédent au Canada. Le taux est d’environ 30 %, et un Canadien sur cinq compte sur l’aide de l’État pour survivre. Vu le nombre de victime du chômage et la durée de la situation, les organismes bénévoles et les gouvernements municipaux et provinciaux se voient rapidement incapables d’atténuer la souffrance des chômeurs et des personnes qu’ils ont à leur charge. Le public exige donc du gouvernement fédéral qu’il règle le problème en créant un programme de mise au travail des sans emploi, en dépensant plus et en intervenant dans des domaines qui relèvent exclusivement de la compétence des provinces, comme les services sociaux. L’étendue et la profondeur de la misère provoquée par la grande crise et les moyens que les gens trouvent pour y résister sont vivement décrits dans des lettres qui racontent les histoires de familles qui échangent de la nourriture contre des services médicaux. Initialement, le gouvernement conservateur de R. B. Bennett s’oppose à l’augmentation des dépenses gouvernementales et à l’élargissement du rôle d’Ottawa dans le domaine du bien-être social parce que le premier ministre croit que la libre entreprise et les tarifs douaniers protégeront les industries canadiennes et garantiront un accès aux marchés extérieurs. Cependant, ni les politiques de Bennett, ni celles de King n’auront l’effet escompté dans le contexte de la grande crise économique et bien des Canadiens et des Canadiennes seront hantés par des souvenirs de la misère vécue pendant cette période qui les rend pleinement conscients de la nécessité d’avoir accès aux soins de santé.

PDes grévistes qui travaillent dans des camps de secours pour chômeurs, établis par le gouvernement fédéral en    Colombie-Britannique et en Ontario, se rendent à Ottawa pour se plaindre des conditions de ces lieux, 1935

Des grévistes qui travaillent dans des camps de secours pour chômeurs, établis par le gouvernement fédéral en Colombie-Britannique et en Ontario, se rendent à Ottawa pour se plaindre des conditions de ces lieux, 1935. Leur manifestation est interrompue à Regina.
Bibliothèque et Archives Canada, C-029399



Retour à la chronolgie 1914 - 2007
    Date de création : 31 mars 2010 | Mise à jour : 21 avril 2010