La lutte pour l’assurance maladie universelle : l’histoire des soins de santé au  Canada, 1914-2007 Retour à la chronolgie Retour à la  chronologie
Les Origines: 1930-1939 Les Origines 1930-1939 RÉGIME NATIONAL, ÉCHEC NATIONAL ? – LA GUERRE, LA RECONSTRUCTION ET LA SÉCURITÉ EN MATIÈRE DE SANTÉ POUR LA POPULATION CANADIENNE, 1939-1948 PUBLIC OU PRIVÉ ? VOLONTAIRE OU OBLIGATOIRE ? – LES SOINS HOSPITALIERS POUR LES CANADIENS ET LES CANADIENNES, 1948-1958



L’octroi des subventions nationales pour les soins de santé

Ce n’est qu’en 1948, deux ans après que Paul Martin eut succédé à Claxton comme ministre de la Santé nationale et du Bien-être social, que d’autres mesures seront prises. Usant de son charme pour convaincre Mackenzie King que son legs en tant que réformateur social exige un dernier geste en faveur d’initiatives de santé et de bien-être social, Martin obtient du premier ministre et de son Cabinet l’approbation de toutes les subventions proposées en 1945 pour les soins de santé et d’une autre pour la construction d’un hôpital. Le ministre justifie ses propositions en disant que le public critique de plus en plus le gouvernement parce que ce dernier n’aide pas les provinces en accordant des fonds pour la recherche médicale, les hôpitaux et les cliniques gratuites.

équipe  responsable du régime national d’assurance maladie , 1950

Paul Martin, ministre de la Santé nationale et du Bien-être social (au centre), constitue, dès 1948, son équipe responsable du régime national d’assurance maladie : le Dr G. Donald W. Cameron (à gauche) et le Dr Fred Jackson (à droite). On les voit ici dans le bureau de Martin, en 1950.
Bibliothèque et Archives Canada, PA-143199

Cette attitude et les préoccupations exprimées par le Nouveau-Brunswick permettent au second sous-ministre fédéral de la Santé nationale, le Dr G. Donald W. Cameron, de modifier les critères d’attribution des subventions nationales destinées aux soins de santé afin que les provinces ne soient pas obligées de les utiliser pour élaborer un régime d’assurance maladie. En mai 1948, King annonce les subventions nationales pour les soins de santé au Parlement, et six jours plus tard son ministre de la Santé nationale et du Bien-être social présente la mesure à l’Association canadienne de santé publique et aux sous-ministres provinciaux. Il obtient l’approbation du Québec en jouant lui-même au diplomate auprès du premier ministre de la province, Maurice Duplessis. Tous ces efforts sont un prélude à d’autres tentatives de création d’un régime national d’assurance maladie et, en juillet 194 le Dr Fred W. Jackson, ancien sous-ministre de la Santé du Manitoba, est nommé directeur de la Direction générale de l’assurance maladie. Comme on le verra, Jackson sera l’architecte de la Loi sur l’assurance hospitalisation et les services diagnostiques.




Retour à la chronolgie 1939 - 1948
    Date de création : 31 mars 2010 | Mise à jour : 21 avril 2010