La lutte pour l’assurance maladie universelle : l’histoire des soins de santé au  Canada, 1914-2007 Retour à la chronolgie Retour à la  chronologie
Acteurs principaux: 1939-1948 Acteurs principaux : 1930-1939 Acteurs principaux : 1939-1948 Acteurs principaux : 1948-1958




Ian A. Mackenzie

Né à Assynt, en Écosse, Ian A. Mackenzie (1890-1949) est avocat et homme politique. Il étudie à l’université d’Édimbourg, qui lui décerne une maîtrise ès arts, en 1911, et une licence en droit, en 1914. Mackenzie sert en France pendant la Première Guerre mondiale et est admis au Barreau de la Colombie-Britannique en 1919. Il est élu député libéral à l’Assemblée législative de la province en 1920 et en 1924 et en devient le secrétaire en 1928. En 1930, il est nommé ministre fédéral de l’Immigration et de la Colonisation au sein du Cabinet de Mackenzie King. Le Parti libéral perd les élections de 1930, mais Mackenzie est réélu. Quand les libéraux reprennent le pouvoir, en 1935, il est nommé ministre de la Défense nationale, puis en 1939, ministre des Pensions et de la Santé nationale.

 Ian Mackenzie, portant fièrement le tartan des Mackenzie

Lors de sa nomination comme ministre des Pensions et de la Santé nationale, Ian Mackenzie remit ce portrait de lui-même, portant fièrement le tartan des Mackenzie, au premier ministre Mackenzie King.
Bibliothèque et Archives Canada, C-016784

Il exhorte immédiatement King à introduire un régime d’assurance maladie parce qu’« on exigera un système national de santé. Cela est inévitable. » (Malcolm G. Taylor, Health Insurance and Canadian Public Policy: The Seven Decisions that Created the Canadian Health Insurance System and Their Outcomes, Montréal et Kingston, McGill / Queen’s University Press, 1987, p. 16, traduction) Bien qu’il n’ait pas l’appui de ses collègues, Mackenzie s’efforce de créer un régime national d’assurance maladie en demandant au Dr John J. Heagerty, au Conseil fédéral d’hygiène et à des représentants du corps médical et de collectifs syndicaux, agricoles et féminins d’étudier l’assurance maladie pour le Canada et de lui faire des recommandations. Il réussit à obtenir un consensus entre le gouvernement fédéral, les provinces et les associations sans but lucratif en faveur de l’assurance maladie nationale, mais il n’arrivera pas à la mettre en place. Cependant, la création du régime universel finira par justifier sa conviction que cette mesure sociale est inévitable.




Retour à la chronolgie 1914 - 2007
    Date de création : 31 mars 2010 | Mise à jour : 21 avril 2010