La lutte pour l’assurance maladie universelle : l’histoire des soins de santé au  Canada, 1914-2007 Retour à la chronolgie Retour à la  chronologie
Acteurs principaux: 1948-1958 Acteurs principaux : 1939-1948 Acteurs principaux : 1948-1958 Acteurs principaux : 1958-1968



Louis St-Laurent

Né à Compton, au Québec, dans une famille pauvre, Louis Stephen St-Laurent (1882-1973) est avocat, professeur et homme politique. Il deviendra conseiller juridique d’entreprise et professeur à l’université Laval. Le premier ministre Mackenzie King le recrute et le nomme ministre de la Justice en 1942. St-Laurent succédera à King comme chef du Parti libéral et premier ministre en 1948, poste qu’il occupera jusqu’en 1957. Pas très enthousiaste à l’endroit de l’assurance maladie, il croit plutôt à la répartition des pouvoirs fédéraux et provinciaux établie par l’Acte de l’Amérique du Nord britannique. Cela est clair dans le programme électoral de 1953 de son parti : « Le Parti libéral s’engage à soutenir une politique d’assurance maladie financée par des cotisations et administrée par les provinces quand la plupart d’entre elles seront prêtes à adhérer à un régime national. » (Malcolm G. Taylor, Health Insurance and Canadian Public Policy: The Seven Decisions that Created the Canadian Health Insurance System and Their Outcomes, 2e éd., Montréal et Kingston, McGill / Queen’s University Press, 1987, p. 108, traduction) En dépit des hésitations de St-Laurent à soutenir des programmes de sécurité sociale, les efforts de ministres tels que Paul Martin et de premiers ministres provinciaux comme Tommy Douglas, W. A. C. Bennett et Leslie Frost permettent au Canada de continuer à avancer vers un régime universel d’assurance maladie pendant qu’il est au pouvoir.

Une poignée de main à trois entre les premiers ministres Louis St-Laurent, Leslie Frost, de l’Ontario, et Maurice Duplessis, du Québec, à la conférence fédérale-provinciale de 1950

L’atmosphère détendu se dégageant de cette image d’une poignée de main à trois entre les premiers ministres Louis St-Laurent, Leslie Frost, de l’Ontario, et Maurice Duplessis, du Québec, à la conférence fédérale-provinciale de 1950, ne donne aucune indication des difficultés qu’il faudra encore surmonter dans la négociation du régime national d’assurance hospitalisation.
Archives publiques de l’Ontario, RG 3-38-3-1-2.8




Retour à la chronolgie 1914 - 2007
    Date de création : 31 mars 2010 | Mise à jour : 21 avril 2010