La lutte pour l’assurance maladie universelle : l’histoire des soins de santé au  Canada, 1914-2007 Retour à la chronolgie Retour à la  chronologie
Géographie : 1958-1968 Géographie 1948-1958 Géographi e: 1958-1968 Géographie : 1968-1978



Ross Thatcher

Né à Neville, en Saskatchewan, Wilbert Ross Thatcher (1917-1971) est homme d’affaires et politicien. Intéressé par la politique, il devient membre de l’Association des jeunes libéraux en 1938 et est élu conseiller municipal de Moose Jaw. En 1941, il passe à la Fédération du commonwealth coopératif (CCF) au plan national et est élu au Parlement en 1945, en 1949 et en 1953. Cependant, il quitte ce parti en 1955 et siège d’abord comme député indépendant, puis comme député libéral jusqu’à sa défaite à l’élection de 1957. Cette année-là, Thatcher, qui se montre très critique à l’endroit des sociétés d’État instituées par Tommy Douglas, participe avec celui-ci à un célèbre débat radiodiffusé qui a lieu à Mossbank, en Saskatchewan, et son esprit impressionne énormément les électeurs. Après sa défaite à l’élection fédérale de 1958, Thatcher se lance dans la politique provinciale et devient chef du Parti libéral l’année suivante.

« Il vaut mieux être mort que communiste, n’est-ce  pas ? »
« Il vaut mieux être mort que communiste, n’est-ce pas ? »

Dans cette caricature de Duncan Macpherson, Ross Thatcher, chef du Parti libéral de la Saskatchewan, pose cette question à monsieur Tout le monde de sa province. Ce genre de commentaire, extrême, illustre les croyances indéfectibles du politicien en la libre entreprise.
Bibliothèque et Archives Canada, no acc. 1987-38-178, e008440945. © Succession Duncan Macpherson

Pendant la campagne électorale de 1960, Thatcher assiste à plus de 250 rencontres, partout dans la province, et y milite vigoureusement contre la CCF, dénonçant l’introduction d’un régime d’assurance maladie par cette dernière et demandant un plébiscite. Bien que Thatcher s’oppose à l’introduction d’un régime d’assurance maladie provincial par la CCF, il déclare, en 1961, à l’Assemblée législative de la Saskatchewan : « Quel que soit le parti vainqueur aux élections, il semblerait que, dans un très proche avenir, un régime médical prépayé national sera introduit à travers le Canada. » (Malcolm G. Taylor, Health Insurance and Canadian Public Policy: The Seven Decisions that Created the Canadian Health Insurance System and Their Outcomes, Montréal et Kingston, McGill / Queen’s University Press, 1987, p. 270, traduction) Les paroles de Thatcher s’avéreront prophétiques, puisque lui-même ne supprimera pas le régime d’assurance maladie quand il sera premier ministre de 1964 à 1971 car, à ce moment-là, un accord national sur l’assurance maladie universelle était déjà en place.



Retour à la chronolgie 1914 - 2007
    Date de création : 31 mars 2010 | Mise à jour : 21 avril 2010