La lutte pour l’assurance maladie universelle : l’histoire des soins de santé au  Canada, 1914-2007 Retour à la chronolgie Retour à la  chronologie
Géographie : 1958-1968 Géographie 1948-1958 Géographi e: 1958-1968 Géographie : 1968-1978



Rapport Castonguay-Nepveu

En août 1967, le premier volume du document qui sera connu sous le nom de Rapport Castonguay-Nepveu est publié. Ce jour-là, on peut lire à la une du Devoir : « Le rapport Castonguay propose un régime d’assurance maladie obligatoire, universel, public, complet, appliqué progressivement. » Le rapport initial de la Commission d’enquête sur la santé et le bien-être social présente 106 recommandations au gouvernement unioniste de Daniel Johnson concernant l’assurance maladie. « Initialement, le régime couvrirait les soins médicaux et les médicaments prescrits pour les maladies de longue durée. Les soins dentaires, oculaires et autres seraient inclus graduellement selon un ordre de priorité qu’elle mentionne. » (Paul Cliche, « Le rapport Castonguay propose un régime d’assurance maladie obligatoire, universel, public, complet, appliqué progressivement », Le Devoir, 26 août 1967, p. 1) Le public se prononce en faveur du régime et le gouvernement de Jean-Jacques Bertrand attendra jusqu’en avril 1969 pour annoncer un régime d’assurance maladie provincial financé par le gouvernement fédéral et des impôts provinciaux. L’Union nationale établit la Régie de l’assurance maladie du Québec en juin 1969 et introduit une législation en mars 1970. Le parti perd cependant l’élection provinciale en avril. Claude Castonguay démissionne de la Commission pour se présenter à l’élection et est élu à l’Assemblée nationale. En tant que ministre de la Santé, de la Famille et du Bien-être social, il introduit le régime d’assurance maladie de la province et dirige une réorganisation de l’ensemble des services de santé, grâce à la régionalisation et à la décentralisation.



Retour à la chronolgie 1914 - 2007
    Date de création : 31 mars 2010 | Mise à jour : 21 avril 2010