La lutte pour l’assurance maladie universelle : l’histoire des soins de santé au  Canada, 1914-2007 Retour à la chronolgie Retour à la  chronologie
1958-1968 PUBLIC OU PRIVÉ ? VOLONTAIRE OU OBLIGATOIRE ? – LES SOINS HOSPITALIERS POUR LES CANADIENS ET LES CANADIENNES, 1948-1958 CONFLIT  ET COMPROMIS – L’ÉLABORATION DE LA LOI SUR LES SOINS MÉDICAUX, 1958-1968 DE LA MAÎTRISE DES DÉPENSES À LA PROMOTION DE LA SANTÉ – LA MISE EN ŒUVRE DU RÉGIME UNIVERSEL D’ASSURANCE MALADIE, 1968-1978



Introduction

De 1958 à 1968, partout au pays, Canadiens et Canadiennes discutent des avantages et des inconvénients de l’assurance maladie. Le rôle du gouvernement dans le secteur des soins de santé est au cœur du débat. Devrait-il en être le seul administrateur ? L’unique bailleur de fonds ? Quel rôle le corps médical devrait-il y jouer ? Et celui des compagnies d’assurance ? Et les  Trans-Canada Medical Plans ? Dans une société partagée entre ceux qui veulent que le gouvernement étende les avantages de l’État providence à tous les citoyens et ceux qui assimilent le soutien gouvernemental au communisme, le débat sur l’assurance maladie universelle fera la une tout au cours de la décennie. La Saskatchewan mène l’offensive pour un régime d’assurance maladie financé et administré par les pouvoirs publics, tandis que l’Alberta et l’Ontario limitent l’attribution de fonds publics au soutien des indigents et des personnes qui à faibles revenus. De son côté, le Québec se concentre sur la conception de sa propre approche en matière de santé et de services sociaux, tandis que les provinces atlantiques s’inquiètent de leur capacité à faire face aux coûts (ressources humaines et financières) associés au développement des services de santé. Entre 1962 et 1968, sur la scène politique nationale, une série de gouvernements minoritaires progressistes conservateurs et libéraux, dirigés par John Diefenbaker et Lester Pearson, doivent composer avec la modernisation de la société canadienne. Le débat sur l’assurance maladie universelle est un élément clé de ce processus.

L’assurance-santé et les partis politiques
L’assurance-santé et les partis politiques

Cette caricature des quatre chefs de parti, réalisée par Normand Hudon juste après l’élection fédérale de 1962, montre l’attitude de chacun à l’égard de l’assurance maladie. Tommy Douglas, lui, veut un régime complet tandis que Réal Caouette attire l’attention sur le rôle des compagnies d’assurance.
Musée McCord, Montréal, M997.63.257

Transcription :
NPD : Assurance-santé totale
Libéral : Nous, c’est à partir d’un certain montant.
Crédit social : Les compagnies d’assurance paieront
Conservateur : On attend les résultats de l’enquête !




Retour à la chronolgie 1958 - 1968
    Date de création : 31 mars 2010 | Mise à jour : 21 avril 2010