La lutte pour l’assurance maladie universelle : l’histoire des soins de santé au  Canada, 1914-2007 Retour à la chronolgie Retour à la  chronologie
Coûts et avantages: 1968-1978 Coûts et avantages : 1958-1968 Coûts et avantages : 1968-1978 Coûts et avantages : 1978-1988



Déclaration d’Alma-Ata

En septembre 1978, la Conférence internationale sur les soins de santé primaires tenue à Alma-Ata produit une déclaration dans laquelle sont énoncés les principes fondamentaux qui guideront les planificateurs canadiens de programmes et de services de santé. Ces derniers doivent faire face à l’augmentation des coûts et à la réorientation des mesures politiques pour mettre l’accent sur la promotion de la santé. La clause I déclare : « La Conférence réaffirme avec force que la santé, qui est un état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en l’absence de maladie ou d’infirmité, est un droit fondamental de l’être humain, et que l’accession au niveau de santé le plus élevé possible est un objectif social extrêmement important qui intéresse le monde entier et suppose la participation de nombreux secteurs socioéconomiques autres que celui de la santé. » (Organisation mondiale de la Santé, Déclaration d’Alma-Ata. Et la clause V précise : « Les gouvernements ont vis-à-vis de la santé des populations une responsabilité dont ils ne peuvent s’acquitter qu’en assurant des prestations sanitaires et sociales adéquates. » (OMS, Déclaration d’Alma-Ata) L’importance accordée à la création de programmes nationaux et internationaux pour améliorer la santé de tous les citoyens en mettant l’accent sur les soins de santé primaires, dès l’an 2000, cadre bien avec les activités du gouvernement canadien, qui s’intéresse de plus en plus aux déterminants de la santé et à son intégration à tous les aspects de la vie.



Retour à la chronolgie 1914 - 2007
    Date de création : 31 mars 2010 | Mise à jour : 21 avril 2010