La lutte pour l’assurance maladie universelle : l’histoire des soins de santé au  Canada, 1914-2007 Retour à la chronolgie Retour à la  chronologie
Coûts et avantages: 1968-1978 Coûts et avantages : 1958-1968 Coûts et avantages : 1968-1978 Coûts et avantages : 1978-1988



La réglementation des salaires et des prix

Dans les années 1970, à mesure que l’inflation érode le pouvoir d’achat, les syndicats et les associations professionnelles du Canada cherchent à obtenir des salaires plus élevés. L’augmentation des coûts, notamment en ce qui touche les programmes sociaux, conduit le gouvernement de Pierre Trudeau à adopter la Loi anti-inflation, en 1975. La Commission de lutte contre l’inflation, qui existe de 1975 à 1979, n’examine pas directement le coût des soins de santé, mais recommande que l’augmentation annuelle des salaires dans les secteurs public et privé ne dépasse pas 6 % environ. Cela occasionne une baisse des revenus des médecins et provoque des grèves dans le secteur public, organisées par les infirmières et d’autres groupes du secteur des soins de santé. Pour compenser la perte de revenus, en Alberta et en Ontario, certains médecins se désengagent du régime provincial d’assurance maladie et exigent le paiement immédiat de leurs patients. D’autres pratiquent le dépassement d’honoraires, obligeant les patients à payer la différence entre le tarif établi par la province et les paiements reçus en vertu du régime provincial. En 1979, à l’Île-du-Prince-Édouard, le ministre de la Santé offre aux médecins une augmentation de salaire de 9 % pour mettre fin au dépassement d’honoraires pratiqué par 70 % d’entre eux depuis la suppression de la Commission de lutte contre l’inflation, en janvier. Cependant, 50 médecins, sur les 118 que compte la province, considèrent que l’offre menace leur indépendance et se désengagent du régime provincial.



Retour à la chronolgie 1914 - 2007
    Date de création : 31 mars 2010 | Mise à jour : 21 avril 2010