La lutte pour l’assurance maladie universelle : l’histoire des soins de santé au  Canada, 1914-2007 Retour à la chronolgie Retour à la  chronologie
Géographie : 1968-1978 Géographie 1958-1968 Géographi e: 1968-1978 Géographie : 1978-1988



La crise d’Octobre

La crise d’Octobre commence le 5 octobre 1970, quand le Front de libération du Québec (FLQ), groupe radical, enlève James Cross, un diplomate et délégué commercial britannique. Le même mois, le gouvernement du premier ministre Robert Bourassa se trouve face à un autre défi : les médecins spécialistes du Québec menacent de déclencher une grève illégale si on ne leur donne pas le droit de se désengager du régime d’assurance maladie gouvernemental. Ils mettent leur projet à exécution, le 8 octobre 1970, malgré la situation de crise provoquée par le FLQ, fermant les yeux sur les prérogatives légales du gouvernement et le danger que constitue ce mouvement extrémiste. La primauté du droit prévaut quand l’Assemblée nationale adopte une législation mettant fin à la grève des spécialistes, le 1er novembre 1970 et que le gouvernement fédéral applique la Loi sur les mesures de guerre, qui interdit le FLQ, suspend les libertés civiles, autorise la police à faire des perquisitions sans mandat et à procéder à des arrestations et à des détentions sans inculpation, et prévoit un soutien militaire aux opérations policières. Puisque Bourassa et le gouvernement fédéral croient que la Loi sur les mesures de guerre, qui date de 1914, devrait être remplacée par une autre qui permettrait de maintenir la capacité du gouvernement à lutter contre l’extrémisme tout en protégeant les libertés civiles de la population, la Loi de 1970 concernant l'ordre public (mesures provisoires) est proclamée en décembre 1970. Quand la Loi devient caduque, en avril 1971, les groupes radicaux sont contenus et les souverainistes poursuivent leur lutte à l’Assemblée nationale.



Retour à la chronolgie 1914 - 2007
    Date de création : 31 mars 2010 | Mise à jour : 21 avril 2010