La lutte pour l’assurance maladie universelle : l’histoire des soins de santé au  Canada, 1914-2007 Retour à la chronolgie Retour à la  chronologie
Coûts et avantages: 19892007 Coûts et avantages : 1978-1988 Coûts et avantages : 19892007



Rapport Kirby

En 1999, sous la direction du sénateur libéral Michael Kirby, ancien premier secrétaire de Pierre Trudeau, sous-greffier du Conseil privé, secrétaire auprès du Cabinet pour les relations fédérales-provinciales, universitaire et cadre, le Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie commence à examiner les défis auxquels fait face le régime canadien d’assurance maladie universelle. Après l’audition de 400 témoignages, Kirby et dix autres sénateurs présentent leur rapport, La santé des Canadiens – le rôle du gouvernement fédéral. Ils y affirment que « le gouvernement fédéral a un rôle crucial à jouer dans la mesure où il peut faciliter la tâche aux provinces et territoires qui voudront restructurer et reconfigurer leur système de soins de santé ». (Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie, La santé des Canadiens – le rôle du gouvernement fédéral, vol. 5, Principes et recommandations en vue d’une réforme, partie I, p. 13.)

Michael  Kirby, ancien sénateur, président du Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie, de 1999 à 2002.

Michael Kirby, ancien sénateur, président du Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie, de 1999 à 2002. Le rapport du Comité (le rapport Kirby) offrait aux Canadiens et aux Canadiennes d’autres stratégies pour améliorer le régime universel d’assurance maladie.
© Sénat du Canada

Quand il présente le volume 6 du rapport, Kirby déclare que les « nouveaux fonds fédéraux doivent servir à financer le changement », que « ces nouvelles recettes ne serviront qu’à une seule et unique fin » et que Canadiens et Canadiennes devraient recevoir « une garantie de soins de santé », de sorte que, « si vous ne pouvez recevoir les soins médicaux que requiert votre état dans un délai précis établi selon des critères cliniques, le gouvernement devrait payer pour que vous puissiez sans délai subir l’intervention ou le traitement dans une autre province ou même aux États-Unis ». (La santé des Canadiens – le rôle du gouvernement fédéral, notes d’allocution pour la publication du volume 6, Recommandations en vue d’une réforme, le 25 octobre 2002, ) Bien que le Comité souligne son engagement à l’égard du régime canadien d’assurance maladie universelle, ceux et celles qui critiquent le rapport soutiennent que ses propositions donneront une impulsion à la campagne pour la privatisation.

The Maclean’s Health Report: Measuring Health Care Le rapport de Maclean’s sur la santé : l’évaluation des soins)
The Maclean’s Health Report: Measuring Health Care (Le rapport de Maclean’s sur la santé : l’évaluation des soins)

La revue Maclean’s publie son propre rapport sur la santé, en juin 2002, à peine quelques mois avant la publication des rapports Romanow et Kirby.
Image fournie par Alain Massicotte et Maclean’s, vol. 115, no 24, 17 juin 2002, page de couverture.



Retour à la chronolgie 1914 - 2007
    Date de création : 31 mars 2010 | Mise à jour : 21 avril 2010