La lutte pour l’assurance maladie universelle : l’histoire des soins de santé au  Canada, 1914-2007 Retour à la chronolgie Retour à la  chronologie
L’ÉTERNEL DÉFI : TROUVER UN ÉQUILIBRE ENTRE LE CHANGEMENT ET LA CONTINUITÉ, 1989-2007 SAUVER LE SYSTÈME – LA LOI CANADIENNE SUR LA SANTÉ, LA CHARTE D’OTTAWA ET LA SANTÉ POUR TOUS, 1978-1988 L’ÉTERNEL DÉFI : TROUVER UN ÉQUILIBRE ENTRE LE CHANGEMENT ET LA CONTINUITÉ, 1989-2007



Où va l’assurance maladie universelle ?

En avril 2001, le gouvernement de Chrétien demande à l’ancien premier ministre de la Saskatchewan, Roy Romanow, de prendre la direction unique de la Commission sur l’avenir des soins de santé au Canada. Dans son rapport, déposé en novembre 2002, Romanow définit les valeurs que Canadiens et Canadiennes considèrent comme étant à la base de leur système de soins de santé et les changements qu’il faut apporter pour assurer son avenir (voir Santé Canada -Système de soins de santé). Sa principale conclusion est qu’ils adhèrent fortement aux principes et aux valeurs sur lesquels repose le régime universel d’assurance maladie et qu’ils veulent que ces principes et ces valeurs restent à la base du régime. Ils accepteront des changements aux soins primaires, tels que l’affiliation, attendent avec intérêt les dossiers électroniques et s’engagent à assumer, individuellement et collectivement, la responsabilité de leur santé et de celle de leur famille et de leur communauté. Pour assurer l’avenir du régime universel d’assurance maladie, la Commission recommande que les gouvernements fédéral et provinciaux cessent de se disputer; que l’on attribue plus de fonds à des objectifs précis tels que les soins de santé offerts aux Autochtones et aux habitants de régions rurales ou éloignées; que l’on crée un conseil national de la santé qui présenterait des rapports réguliers sur l’état de santé de la population et l’évolution des réformes; que la Loi canadienne sur la santé soit mise à jour et clarifiée en y intégrant un sixième principe, la responsabilisation; que l’on crée un programme national de soins à domicile destinés aux personnes qui souffrent de maladies mentales, qui ont besoin d’être suivies après avoir reçu des soins intensifs ou qui nécessitent des soins palliatifs; que le système de santé canadien mette l’accent sur la prévention et les soins primaires, y compris l’immunisation; que l’on crée un codex national pour faire face à l’augmentation du coût des médicaments; finalement, que soit offert un régime de remboursement des médicaments pour aider les gens forcés d’acheter des médicaments dispendieux. Le rapport suscite des réactions diverses : certains trouvent qu’il ne va pas assez loin; d’autres prétendent qu’il trahit la vision de Tommy Douglas.

Roy Romanow, ancien premier ministre de la Saskatchewan, pose avec des exemplaires du rapport de sa commission, publié en novembre 2002.

Roy Romanow, ancien premier ministre de la Saskatchewan, pose avec des exemplaires du rapport de sa commission, publié en novembre 2002.
La Presse Canadienne




Retour à la chronolgie 1989 - 2007
    Date de création : 31 mars 2010 | Mise à jour : 21 avril 2010