<

Le Rocket est félicité par ses coéquipiers
après la « soirée des trois étoiles »
Enlarge Image
Le Rocket est félicité par ses coéquipiers
après la « soirée des trois étoiles »
Photo : La Presse

La « soirée des trois étoiles »
(Montréal, 23 mars 1944) 

Audio - La « soirée des trois étoiles »

Dans une partie contre les Maple Leafs de Toronto au Forum, Richard marque 5 buts – les 5 de son équipe –, établissant un record pour le plus grand nombre de buts dans une partie des séries. À la fin du match, on décide, mais sans prévenir la foule, qu'il mérite les trois étoiles. Quand il fait son tour sur la glace pour recevoir la « troisième étoile », la foule hue, estimant qu'il aurait dû obtenir la première. Quand il revient pour la « deuxième étoile », le public a la puce à l'oreille et quand il se présente pour la « première étoile », c'est l'explosion. Ce soir-là, Maurice Richard devient une très grande étoile. Il marquera 5 autres buts pour un total record de 12 dans les séries d'une même année, ce qui permet au Canadien de remporter sa première Coupe Stanley en 13 ans.