<

Le chandail no 9 de Maurice Richard, 1959
MCC 2002.81.44
 Photo : Stéphane Juteau

Désireux de déjouer la malchance qui s'acharne sur lui – trois fractures en trois ans –, Richard demande de porter le no 9 (en l'honneur de sa fille Huguette qui pesait 9 lb à sa naissance) plutôt que le 15. Il marque son premier but dans la LNH en tant que no 9 à Boston, le 21 novembre 1943.