<

Le but marqué dans les vapes
Photo : gracieuseté de Mac McDiarmid

« Le but marqué dans les vapes » ou
« le but marqué du siècle »
8 avril 1952

Après avoir été assommé pendant la première période, c'est un Richard encore étourdi qui revient sur la glace dans les dernières minutes en disant à l'entraîneur Irvin qu'il est en mesure de jouer. Irvin l'envoie dans la mêlée. Le gardien des Bruins, « Sugar » Jim Henry, raconte : « Après avoir franchi la ligne centrale à pleine vitesse, le Rocket a évité l'ailier gauche des Bruins qui lui barrait la route, a traversé la ligne bleue de Boston et a patiné vers le coin, retenu par un défenseur des Bruins. Il a alors utilisé la force phénoménale de ses bras pour contourner le défenseur. Étant gaucher et surdoué comme pas un, il a coupé rapidement devant le filet et glissé la rondelle derrière moi pour marquer le but de la victoire. Je m'en voulais, bien sûr, parce nous étions éliminés des séries, mais je tenais quand même à féliciter le Rocket. Il venait de réussir l'un des plus beaux buts que j'aie vus et il n'y avait pas de honte à céder devant un joueur de cette trempe. » (Propos de « Sugar » Jim Henry, recueillis par Paul Patskou, 2003.)