Logo

Divinités

Pas de religion sans divinités, c’est-à-dire des forces supérieures à l’être humain, qui règlent le cours de son existence et lui donnent un sens. L’espace Divinités est le cœur de l’exposition. Pour le visiteur, c’est un passage obligé qui le conduit, par l’intermédiaire des sentiers lumineux, vers les autres thèmes de l’exposition. Ici, l’espace présente une multitude de divinités rattachées à une douzaine de confessions : monothéiste (judaïsme, christianisme, islam…) polythéiste (hindouisme, shintoïsme), animiste (esprits, âmes des ancêtres et éléments naturels) ou syncrétiste (fusion de religions).

Explorer ce thème

Religion

Sculpture de Garuda

Hindouisme

Bali, Indonésie, 1991
Bois
MCC

Chacune des divinités hindoues possède un animal qui lui sert de « véhicule ». Vishnu, « celui qui préserve », est l’un des dieux hindous les plus importants. Il se déplace sur l’aigle Garuda.

Le judaïsme, le christianisme, l’islam et le sikhisme sont des religions monothéistes, qui ne reconnaissent qu’un seul dieu. L’hindouisme, le shintoïsme, le daoïsme et les religions populaires chinoises admettent l’existence de plusieurs dieux. Elles sont polythéistes, et l’ensemble de leurs divinités forme un panthéon.

Le principe de la continuité entre toutes les formes de vie sous-tend les croyances hindoues. Les animaux sont vénérés et intégrés dans le panthéon des divinités sous leur forme naturelle ou sous la forme d’êtres composites ayant des attributs physiques humains. Ce phénomène est visible dans l’iconographie hindoue la plus ancienne que l’on connaisse. Les formes animales symbolisent souvent des qualités qui complètent celles de leurs maîtres divins et unissent divers mondes entre eux.

© Nicola-Frank Vachon, Perspectives

II Timothée, 2, 11

Tsimshian

Roy Vickers (1946- )
Colombie-Britannique, 1976
Sérigraphie, encre sur papier
MCC

La tête de Jésus-Christ est représentée dans le style de l’art graphique des Premières Nations. Dans beaucoup de communautés des Premières Nations du Canada, le travail des missionnaires chrétiens, qui a commencé dès le 17e siècle, a donné lieu à un mélange de croyances chrétiennes et de croyances traditionnelles. Le titre de cette gravure renvoie à un passage de la Bible : « Si nous sommes morts avec lui, avec lui nous vivrons. »

© Nicola-Frank Vachon, Perspectives

Tableau

Islam

Fares Malaeb (1930-1995)
Wetaskiwin (Alberta), 1960
Peinture sur papier
MCC

Les mots « Dieu me suffit » (Hasbi Allah) sont peints dans deux styles d’écriture arabe. Après avoir immigré au Canada, l’artiste-calligraphe Fares Malaeb a créé des œuvres dans le style décoratif arabe pour des amis et des commerces appartenant autant à des musulmans qu’à des chrétiens.

L’islam interdit la représentation de Dieu et se méfie de l’art figuratif. D’où l’importance de la calligraphie comme art à part entière. Grâce aux élégantes arabesques composées de lettres, de feuillages et de lignes sinueuses, l’artiste pourra écrire l’un des quatre-vingt-dix-neuf noms de Dieu.

Les musulmans croient en un seul Dieu, Allah. Créateur et maître de l’univers, Allah est éternel, transcendant, tout-puissant et omniscient (sait tout). Ses révélations au prophète Mahomet sont contenues dans le saint Coran (Qur’an). Les musulmans s’efforcent de s’acquitter de cinq devoirs que l’on appelle les cinq piliers de l’Islam : profession de foi, prière rituelle cinq fois par jour, aumône aux pauvres, jeûne durant le ramadan et pèlerinage à La Mecque.

© Nicola-Frank Vachon, Perspectives

Le Christ Rédempteur

Christianisme

Tara Snihurowyez (1918- )
Winnipeg (Manitoba), 1989
Bois, cuivre, peinture acrylique
MCC

Certains artistes canadiens qui traitent des thèmes chrétiens réalisent des icônes dans le style de l’Église orthodoxe. Une icône est une image de la Sainte Famille ou de saints. Sur celle-ci, on voit Jésus-Christ. Dans l’Église orthodoxe, l’image peinte est un objet de vénération et d’affection, et parfois les fidèles y apposent un baiser.

© Nicola-Frank Vachon, Perspectives

Tambour

Vodou

Haïti, 1999
Bois, peau
MCC

Le vodou est un système de croyances haïtien intégrant des éléments de traditions de l’Afrique occidentale, du catholicisme et des traditions indigènes. Les tambours jouent un rôle important dans les rituels vodous. Celui-ci est lié à Rada, une « famille » d’esprits.

© Nicola-Frank Vachon, Perspectives

Image du « Che »

Équateur, 2008
Feuille de cacaoyer, peinture
MCC

L’image bien connue d’Ernesto « Che » Guevara, héros révolutionnaire sud-américain, circule encore sur des affiches, des tee-shirts et tout autre support imaginable. La réputation de Guevara a été façonnée durant la révolution cubaine mais s’est répandue dans le reste du monde, où il est devenu une icône de la culture populaire.

© Nicola-Frank Vachon, Perspectives

Thème du jour

Lieux

+ Voir plus

Quelle fête religieuse a une importance pour vous et pourquoi?

    • Anne-Marie
    • 10 juin 2012
    Noël et Pâques pour les réunions familiales et le partage.
    • Pietro Roberto
    • 24 mai 2012
    Naw-Rúz (le Nouvel An Baha'i) qui est le 21 Mars
    • Murielle
    • 21 mai 2012
    Étant chrétienne, j'ai un profond attachement pour la Pâques
    • Prénom
    • 05 avril 2012
    Noël et Pâques pour se retrouver en famille.
Canada