Glossaire

acanthe

Ornement architectural imitant la feuille dentelée de l’acanthe. De la fin des années 1700 jusque vers 1850, ce motif décoratif a été abondamment utilisé sur le mobilier d’Amérique du Nord et d’ailleurs.

à la capucine

Expression d’origine inconnue, peut-être inspirée des sièges à fond de paille simplement construits et sans artifice présents dans les couvents, les monastères et les maisons de campagne de France. L’expression pourrait aussi faire référence aux moines de l’ordre des Capucins.

à recouvrement

Terme décrivant une porte ou un tiroir dont une surface s’étend pour recouvrir les bords du bâti.

arrowback

Type de chaise au dossier constitué de montants verticaux en forme de flèches aplaties.

astragale

Disque circulaire servant notamment à rehausser l’effet décoratif d’un meuble.

tournés peuvent être présents sur des objets tant décoratifs qu’utilitaires.’>tournée ou cylindre présentant des renflements, des creux et des anneaux. Ce style s’inspire du traitement réservé aux balustrades de terrasses ou de balcons en architecture classique.’>balustre

Colonne tournée ou cylindre présentant des renflements, des creux et des anneaux. Ce style s’inspire du traitement réservé aux balustrades de terrasses ou de balcons en architecture classique.

cabriole

Pieds de chaises, de tables et d’autres meubles galbés en forme de S dont les extrémités imitent souvent une variété d’objets communs, comme des volutes, des sabots, des spatules arrondies ou des boules surmontées de pattes griffues.

chanfreiné

Se dit des éléments structurels des meubles, comme les pieds de chaise ou de table, dont une ou plusieurs arêtes sont taillées en biseau pour alléger le profil visuel de l’objet.

Chippendale

Style qui doit son nom à l’ébéniste britannique Thomas Chippendale (1718-1779). Ses meubles haut de gamme ont connu un vif succès en Grande-Bretagne des années 1760 aux années 1780 environ. Son style se caractérisait par un contour gracieux et des éléments sculptés souvent fortement ornés.

corniche

Bande ou moulure horizontale surplombant le sommet, le devant ou les côtés d’une armoire ou d’une commode.

double-étoffe

Type de couvre-lit confectionné en tissant ensemble deux épaisseurs de tissu pour former un motif. Ce type de couverture était généralement tissé par des tisserands professionnels travaillant sur de gros métiers à tisser.

duite de dessus

Type de couvre-lit dont les motifs géométriques étaient généralement tissés sur un métier à quatre lames. Ces métiers étaient répandus et leur utilisation ne nécessitait que des compétences de base.

ébéner

Technique datant de la première moitié des années 1800 consistant à noircir certaines parties d’un meuble pour simuler l’ébène.

écusson

Plaque en métal, en ivoire ou en os qui entoure et protège le trou de serrure d’un meuble.

Empire

Style d’ameublement et de décoration né en France sous l’égide de l’empereur Napoléon Ier. S’inspirant de modèles classiques, ce style se caractérise par des meubles solidement bâtis aux courbes nettes et aux éléments décoratifs uniformes.

en ressaut

Se dit de la partie d’un meuble, comme les pieds, faisant saillie en dehors de la surface plane dudit meuble.

madré ou l’acajou. L’utilisation de ce fini permettait aussi de masquer des défauts, des réparations ou des matériaux bon marché.’>faux-bois

Surface peinte imitant le grain d’un bois plus précieux, comme l’érable madré ou l’acajou. L’utilisation de ce fini permettait aussi de masquer des défauts, des réparations ou des matériaux bon marché.

Fraktur

Technique associée à l’art populaire des Allemands de Pennsylvanie et à la police de caractères en usage dans l’imprimerie allemande jusqu’au milieu des années 1900. La technique, dont le terme signifie littéralement « fracturé », combine du texte imprimé ou manuscrit à des éléments picturaux traditionnels comme des fleurs, des oiseaux, des animaux, etc.

frise

Bande horizontale décorative fixée sous la moulure supérieure des armoires, des coffres et des commodes.

gesso

Mélange de plâtre et de colle diluée servant d’apprêt à peinture ou utilisé pour façonner les ornementations en relief.

glaçure

Enduit vitrifiable transparent, incolore ou coloré par des oxydes, que l’on applique sur une poterie pour la rendre brillante et imperméable.

gourde couronne

Flasque ou récipient circulaire traditionnel en céramique servant à conserver des liquides; l’ouverture centrale permettait de l’enfiler à son bras pour le transport.

grené

Fini donné au bois qui offre à la vue ou au toucher une multitude de petits grains très rapprochés et vise à simuler d’autres essences de bois.

Hepplewhite

Style qui doit son nom à l’ébéniste britannique George Hepplewhite (1727?-1786). Ses chaises se reconnaissent à leur dossier en forme de bouclier et à leurs pieds droits et fuselés.

lames

Sur un métier à tisser, les lames sont les éléments mécaniques qui soulèvent et redescendent les fils de chaîne. Les métiers à tisser utilisés par les tisserands professionnels pouvaient compter jusqu’à 20 lames et permettaient de créer des motifs complexes dans le tissu tissé.

losange

Forme en diamant présente sur les meubles et les textiles. Les motifs en losange sont plats plutôt que de forme pyramidale comme le diamant.

loupe

Excroissance noueuse et tordue qui se forme sur certains arbres. Le grain du bois y dessine souvent de jolis motifs fantaisistes et se révèle d’une densité et d’une durabilité accrues.

madré

Bois dont le grain est déformé par des tourbillons, des volutes et des boucles qui lui confèrent un bel effet décoratif. Qu’il soit piqué, marbré ou ondulé, un bois est madré.

marbrure

Technique de peinture imitant la surface du marbre, traversée de veines colorées irrégulières. L’utilisation de ce fini sur les meubles permettait parfois de rehausser un matériau de valeur inférieure ou de moindre prestige.

marqueterie

Incrustation de petites pièces d’un matériau à la surface d’un autre (des bois de couleurs différentes, par exemple) visant à créer un motif ornemental.

néoclassique

Style d’ameublement et de décoration s’inspirant d’objets grecs et romains découverts lors de fouilles archéologiques réalisées dans les années 1700. Il se caractérise par une structure linéaire et symétrique.

Sheraton. Le terme réfère à la régence et au règne de George IV (1811-1830).’>Régence anglaise s’affirmait à peu près à la même époque en Grande-Bretagne et dans les colonies britanniques.’>période fédérale

Style architectural américain aux éléments néoclassiques populaire à la fin des années 1700 et au début des années 1800. Le style Régence anglaise s’affirmait à peu près à la même époque en Grande-Bretagne et dans les colonies britanniques.

pilastre

Terme architectural désignant un pilier rectangulaire ou une colonne, de nature davantage décorative que fonctionnelle, en saillie d’un mur. Les pilastres servaient parfois d’éléments décoratifs sur les armoires et autres meubles.

Queen Anne

Style dominant du début des années 1700, associé en Angleterre au règne de la reine Anne Stuart (1702-1714). Ce style se caractérise par des dossiers légèrement incurvés possédant un seul support vertical en forme d’urne, des pieds galbés au genou près du siège ainsi que des pieds spatulés, empattés ou à sabots.

queue d’aronde

Assemblage constitué par une série de tenons de forme évasée s’encastrant à enfourchement dans des mortaises de même profil.

Régence anglaise

Ensemble de styles formels populaires au début des années 1800 en Grande-Bretagne et dans certaines régions d’Amérique du Nord, notamment les styles Hepplewhite et Sheraton. Le terme réfère à la régence et au règne de George IV (1811-1830).

Renaissance

Période allant de la fin des années 1300 aux années 1700 qui se caractérise par la redécouverte de l’Antiquité et son influence sur les arts, la littérature et l’enseignement en Europe.

tournées, faites de bois ou de plâtre, et inspirées des ornements découverts lors de fouilles archéologiques réalisées en Italie et dans la région méditerranéenne. Les rosaces sont devenues un motif fréquent en ameublement d’intérieur en Grande-Bretagne et en Amérique du Nord.’>rosace

Minces formes circulaires ou ovales, sculptées ou tournées, faites de bois ou de plâtre, et inspirées des ornements découverts lors de fouilles archéologiques réalisées en Italie et dans la région méditerranéenne. Les rosaces sont devenues un motif fréquent en ameublement d’intérieur en Grande-Bretagne et en Amérique du Nord.

sgraffite

Technique consistant à gratter un motif dans une couche de plâtre ou de glaçure sur un mur ou une poterie pour révéler une couche inférieure de couleur différente.

Sheraton

Style qui doit son nom à l’ébéniste Thomas Sheraton (1751-1806). Les meubles et objets de ce style présentent des lignes et ornementations délicates, des pieds tournés ou fuselés et une ligne de marqueterie ceignant le bord des tiroirs, des plateaux de table, etc.

striure

Ornement néoclassique formé de rainures droites rapprochées les unes des autres. La striure était souvent utilisée aux points d’intérêt structurels pour enjoliver et donner de la texture aux surfaces lisses.

tourné

Se dit d’un élément partiellement façonné au tour et caractérisé par des renflements, des creux et des anneaux. Des éléments tournés peuvent être présents sur des objets tant décoratifs qu’utilitaires.

victorien

Ensemble de styles populaires pendant le règne de la reine Victoria (1837-1901) qui reflètent l’influence de l’antiquité et la renaissance de styles classiques adaptés. Le style victorien englobe un large éventail de formes, d’ornements et de sources.

Windsor

Type de chaise ou de fauteuil à l’assise en bois sculptée sur laquelle sont fixés les pieds et le dossier. D’une variété de formes, les chaises Windsor incluent les chaises à dossier arqué à barreaux et celles à dossier en peigne.