Bertha Wilson devient la première femme nommée à la Cour suprême du Canada

Le 21 juin 2017

Bertha Wilson

Bertha Wilson, Michael Bedford. Collection de la Cour suprême du Canada

1982

En mars 1982, le premier ministre Pierre Trudeau nomme Bertha Wilson à la Cour suprême du Canada, ce qui fait d’elle la première femme de l’histoire du Canada à y siéger. La même année, le Canada rédige sa Charte canadienne des droits et libertés, qui accroît le pouvoir des juges de la Cour suprême d’influer sur les politiques publiques. Au cours des années 1980, Bertha Wilson se fait connaître pour son activisme judiciaire. Elle se porte à la défense du droit à l’avortement des femmes et joue un rôle clé dans la décision de la Cour suprême d’invalider les restrictions à l’avortement dans le Code criminel en 1988.

Pendant les 150 jours qui mènent à l’inauguration de la salle de l’Histoire canadienne, nous vous proposons un rendez-vous quotidien au cours duquel vous revivrez un moment de notre passé choisi parmi tous ceux qui ont marqué le Canada. Découvrez davantage d’événements historiques de l’histoire du pays dans la nouvelle salle de l’Histoire canadienne, qui ouvrira ses portes le 1er juillet 2017.

Les commentaires sont fermés.