Mort de Kateri Tekakwitha

Le 16 juin 2017

Portrait de sainte Kateri Tekakwitha

Portrait de sainte Kateri Tekakwitha, père Claude Chauchetière, vers 1696. Centre Kateri

1680

Kateri Tekakwitha, fille d’une femme anishinabée chrétienne et d’un homme mohawk, meurt en 1680. Baptisée comme chrétienne à l’âge adulte, elle fait preuve d’une grande piété, surtout vers la fin de sa vie. Elle est considérée comme une réussite du travail des missionnaires en Nouvelle-France. Après sa mort, ses confesseurs jésuites rédigent sa première biographie et beaucoup de gens commencent à attribuer des miracles à son intercession. La vierge mohawk commence à être vénérée dès 1684. Elle est béatifiée en 1980 et canonisée en 2012. Kateri Tekakwitha est la première sainte née au Canada.

Pendant les 150 jours qui mènent à l’inauguration de la salle de l’Histoire canadienne, nous vous proposons un rendez-vous quotidien au cours duquel vous revivrez un moment de notre passé choisi parmi tous ceux qui ont marqué le Canada. Découvrez davantage d’événements historiques de l’histoire du pays dans la nouvelle salle de l’Histoire canadienne, qui ouvrira ses portes le 1er juillet 2017.

Les commentaires sont fermés.