Menu Principal Mystères de l'Égypte

Menu Civilisation égyptienne
Menu Vie Quotidienne

Transport

Le Nil était la voie de communication qui reliait les différentes parties du pays. Jusqu'au XIXe siècle, les déplacements par voie terrestre furent pratiquement inconnus. Navires et bateaux étaient les principaux moyens de transport des personnes et des marchandises à travers le pays. Les bateaux égyptiens avaient une poupe et une proue élevées, et sous le Nouvel Empire, on y trouvait des cabines aux deux extrémités. Les vents dominants soufflaient du nord, poussant les bateaux se dirigeant vers le sud, les bateaux allant vers le nord comptant sur le courant et la force des rames pour se déplacer.

Esquifs; 
MCC S97-10823; 
PCD 2001-273-086 MCC PCD 2001-274-005

Le type de bateau le plus simple utilisé dans l'Égypte ancienne était l'esquif, qui était fait de tiges de papyrus liées ensemble. Comme les tiges sont remplies de poches d'air, elles sont particulièrement flottables. On se servait d'esquifs pour la pêche et la chasse au gibier dans les marais, ou pour franchir de courtes distances.

Les grands navires en bois étaient munis de voiles carrées et de rames. Leurs planches, maintenues ensemble avec de la corde, se dilataient dans l'eau, ce qui rendait le vaisseau étanche. Le bois d'acacia était utilisé en Basse-Nubie pour construire les navires qui transportaient les massifs blocs de pierre de la région d'Assouan vers les chantiers de construction des pyramides, des temples et des villes le long du Nil. Les navires circulaient aisément sur le Nil, de la région du delta à la première cataracte, à Assouan.

MCC S97-10948 MCC S98-3533; 
PCD 2001-283-030
Réplique d'un modèle de chaland trouvé dans la tombe de Toutankhamon Le bateau royal de Toutankhamon

Les bateaux avaient également un usage cérémoniel. On les utilisait pour déplacer les images des dieux d'un temple à l'autre, et transporter les corps momifiés des membres de la famille royale et des nobles jusqu'à leurs tombes de l'autre rive du Nil, la rive occidentale. Même le dieu solaire effectuait en bateau (la barque solaire) son voyage quotidien à travers le ciel. Aujourd'hui, les Égyptiens continuent de traverser le Nil en bateau. L'embarcation qu'ils utilisent est la felouque, un petit bateau à grande voile triangulaire.

Dans l'Égypte ancienne, les routes n'étaient guère plus que des sentiers. Pour se déplacer par voie terrestre , on marchait ou on voyageait à dos d'âne ou en chariot. Les gens transportaient des marchandises sur leur tête, mais ânes et chariots transportaient les charges plus lourdes. Le chameau fut peu connu en Égypte avant la fin de la période pharaonique.

La roue fut probablement introduite en Égypte par les Hyksos, un peuple asiatique qui envahit le pays et le dirigea sous les XVe et XVIe dynasties. Les Hyksos disposaient fort probablement de chars tirés par des chevaux, qu'ils utilisaient pour la guerre. Les pharaons et les nobles du Nouvel Empire adoptèrent ce moyen de transport pour les expéditions de chasse, mais les gens du peuple ne s'en servaient pas pour voyager.



Cliquez sur la section désirée
menu principal |  civilisation |  vie quotidienne