Estampes inuites : inspiration japonaise : Les débuts de la gravure dans l’Arctique canadien

29,95 $

par Norman Vorano
exposé d’Asato Ikeda et de Ming Tiampo, avec le concours de Kananginak Pootoogook

L’Arctique canadien, il y a un peu plus de cinquante ans. Une collectivité inuite vivant dans la localité isolée de Cape Dorset s’initie aux techniques traditionnelles de l’estampe japonaise grâce à James Houston, un artiste qui revient du Japon. Il y a étudié la gravure auprès du maître Un’ichi Hiratsuka, un virtuose de l’estampe à qui l’on vouait une grande admiration. L’histoire étonnante de cette aventure artistique qui porta des fruits est au coeur du présent ouvrage.

Effacer

Présenter une demande

UGS : 97058 - 97059 Catégories : , ,

Description

Estampes inuites : inspiration japonaise : Les débuts de la gravure dans l’Arctique canadien
par Norman Vorano
exposé d’Asato Ikeda et de Ming Tiampo, avec le concours de Kananginak Pootoogook

janvier 2011, ISBN 978-0-660-97374-6
100 p., 71 illustrations, 23 x 25 cm, broché

L’Arctique canadien, il y a un peu plus de cinquante ans. Une collectivité inuite vivant dans la localité isolée de Cape Dorset s’initie aux techniques traditionnelles de l’estampe japonaise grâce à James Houston, un artiste qui revient du Japon. Il y a étudié la gravure auprès du maître Un’ichi Hiratsuka, un virtuose de l’estampe à qui l’on vouait une grande admiration. L’histoire étonnante de cette aventure artistique qui porta des fruits est au coeur du présent ouvrage qui accompagne une exposition avant-gardiste.

Il comprend deux articles de fond et présente 49 oeuvres d’art uniques, d’un grand raffinement esthétique. Chacune est accompagnée d’une description. Parmi ces oeuvres, on compte plusieurs estampes réalisées par des artistes inuits entre 1957 et 1963, des gravures japonaises apportées à Cape Dorset en 1959, ainsi que des créations inédites du Canadien James Houston. Le livre illustre comment les graveurs de Cape Dorset, tout en étant sensibles à certaines influences japonaises, ont créé leur propre langage artistique. Le lecteur trouvera également dans ces pages des propos du regretté Kananginak Pootoogook, un célèbre graveur de Cape Dorset, ainsi que des photographies prises au Japon et à Cape Dorset au milieu du XXe siècle et jamais diffusées.

Demande d'information produit