Hommage à une grande dame influente de la géographie historique

Pierre M. Desrosiers

Le confinement en a amené plusieurs à se questionner sur l’espace dans lequel nous vivons. Quelle est l’influence de notre lieu de travail ou de résidence sur nos habitudes de vie, notre alimentation, notre organisation, nos déplacements et les personnes que nous fréquentons? Ce questionnement n’est pas nouveau, mais notre sensibilité à ces interrogations est devenue plus aigüe que jamais.

Dans ce contexte, un nouveau livre de la collection Mercure, sous la direction du professeur Robert Sweeny, saura intéresser tout le monde : Sharing Spaces: Essays in Honour of Sherry Olson. Comprendre l’espace a été au cœur des recherches de la professeure Sherry Olson depuis plus de 45 ans, et son travail a inspiré plusieurs générations de chercheurs et de chercheuses.

Pages et couverture du livre Sharing Spaces: Essays in Honour of Sherry Olson

Dans les années 1980 et au début des années 1990, Sherry et ses étudiants et étudiantes ont créé plusieurs bases de données qui allaient permettre aux spécialistes d’avoir une vue élargie ou détaillée, donnant ainsi naissance à une nouvelle forme qualitative de géographie historique urbaine.

Le livre s’est pour ainsi dire écrit tout seul. Ce que j’ai décidé de faire, assez tôt, fut de reconstituer, grâce à la lecture du livre, l’histoire de la vie de Sherry.
– Pr Robert Sweeny, Université Mémorial et Université du Québec à Montréal

L’effort que Sherry Olson et son équipe ont déployé ensemble pour comprendre l’espace, rue par rue, maison par maison, se reflète parfaitement dans ce livre, un véritable travail coopératif rassemblant des essais sur la géographie urbaine et historique. À qui appartenaient ces bâtiments? Qui les louait? Comment ces logements s’arrimaient-ils aux infrastructures? Ce livre soulève de nombreuses questions, mais apporte aussi plusieurs réponses. Peu importe le centre d’intérêt de celui ou celle qui le lit, les données sont fascinantes.

Un pied dans le temps, l’autre dans l’espace, comme il se doit… Montréal était souvent le sujet de mes recherches. En visitant les Archives nationales, je rencontrais de temps en temps Sherry Olson. Ou sur le trottoir près de la Main, elle était là, souriante, prête pour une conversation impromptue. Quel visage sympathique! Quelle production scientifique!… Je salue donc une grande dame de la géographie historique.
– John Willis, conservateur à la retraite, Musée canadien de l’histoire

Il ne fait aucun doute que cet ouvrage intéressera vivement quiconque aime Montréal. Ne vous êtes-vous jamais demandé comment le Village s’est formé et a évolué dans le temps? Que diriez-vous de découvrir l’histoire de l’hôtellerie en suivant les traces d’Angélique Archambault ou bien de lire une étude de l’influence urbaine des protestants et des catholiques?

Magnifiquement illustré au moyen de cartes en couleur, le livre fera le bonheur des adeptes du système d’information géographique ou SIG. Grâce à de nombreuses cartes et figures, il est possible de suivre l’évolution des mariages à Québec pendant un siècle ou de mieux comprendre l’enracinement de la population de Trois-Rivières, en plus de constater que les méthodes de la chercheuse ont été utilisées en Nouvelle-Zélande et à Chicago.

À plus d’un titre, Sherry a occupé et partagé des espaces riches et variés au cours de sa longue carrière. Elle les a nourris et elle les a façonnés de plus d’une manière. D’abord des espaces interdisciplinaires en lien avec la géographie, l’histoire, la démographie et la sociologie. Comprendre le monde dans lequel on vit et dans lequel ont vécu ceux et celles qui nous ont précédés ne connait pas de frontière disciplinaire.

– Pre Danielle Gauvreau, Université Concordia

À travers la présentation de données et de faits évoluant dans le temps et l’espace, voici un livre qui, par son abondance de couleurs, d’illustrations et d’humanité, fera le bonheur de quiconque souhaite poser un regard différent sur le monde.

Pierre M. Desrosiers est directeur de la collection Mercure et conservateur, Archéologie centrale, au Musée canadien de l’histoire.

Revoyez le lancement du livre sur la chaine YouTube des Presses de l’Université d’Ottawa. 

Les commentaires sont fermés.