Main Menu

NON CÉDÉES – Terres en récit

Exposition spéciale

NON CÉDÉES – Terres en récit

Du 3 mai 2019 au 22 mars 2020

Planifiez votre visite

Qu’apportent la pensée et la spiritualité autochtones au monde de l’architecture? Dans la prodigieuse installation multimédia NON CÉDÉES – Terres en récit, 18 architectes et designers autochtones renommés de l’île de la Tortue (Amérique du Nord) font vivre à la fois le passé, le présent et l’avenir de l’expérience autochtone.

Dirigée par l’architecte canadien de réputation internationale Douglas Cardinal, et coorganisée par Gerald McMaster et David Fortin, l’installation NON CÉDÉES révèle comment la vision, la créativité et les compétences techniques d’architectes autochtones, mais surtout leur relation symbiotique à la terre et leurs savoirs traditionnels, ont contribué à façonner notre monde. Structurée autour de quatre territoires thématiques, l’installation présente le travail d’architectes et de designers qui s’expriment sur l’autochtonéité, la résilience, la souveraineté et la colonisation.

NON CÉDÉES a représenté le Canada à la Biennale de Venise en architecture en 2018. L’événement le plus prestigieux au monde dans le domaine.

« Je crois fermement que la vision autochtone du monde, toujours en quête de cet équilibre entre la nature, la culture et la technologie, est la voie que l’humanité doit redécouvrir et adopter pour notre avenir. Les enseignements des Aînés ne sont pas figés dans le passé mais au contraire tournés vers l’avenir. » — Douglas Cardinal, Pied-Noir, Red Deer, Alberta

« Notre exposition se fonde sur la narration de récits. On ne peut pas regarder un bâtiment sans entendre les danses, sans voir le paysage qui l’entoure, sans entendre la voix de l’architecte faisant référence à ses ancêtres. » — David Fortin, Nation métisse de l’Ontario

« Les artistes et les architectes autochtones tiennent un nouveau dialogue fondamental, notamment sur la valeur du savoir traditionnel par rapport à l’hypercapitalisme, sur la solidarité entre les peuples autochtones et sur la recherche de stratégies en vue de la décolonisation. » — Gerald McMaster, Cri des plaines et membre de la Première Nation Siksika, Alberta

Une exposition réalisée par la firme Douglas Cardinal Architect Inc. et adaptée par le Musée canadien de l’histoire.

 

Direction Artistique

Douglas Cardinal

O.C., D.H.C., B. Arch, O.A.A., A.A.A., S.A.A., A.I.B.C., A.I.A., NCARB, A.R.A.C., F.I.R.A.C., F.R.I.A.S., M.S.R.C.

Douglas Cardinal

La vie de Douglas Cardinal, maitre architecte, est consacrée à la création d’environnements magnifiques, florissants et harmonieusement construits. Les créations architecturales de Douglas Cardinal sont inspirées de son observation de la nature et de sa philosophie selon laquelle tout interagit de façon homogène. Son œuvre a défini l’architecture contemporaine canadienne, autochtone et organique. Tout au long de sa carrière professionnelle, M. Cardinal a été un précurseur en matière de durabilité, de bâtiments écologiques et de conception écologique pour des collectivités.

Né en 1934 à Calgary, en Alberta, M. Cardinal a entrepris des études en architecture à l’Université de la Colombie-Britannique, qui l’ont mené à Austin, au Texas, où il a obtenu son diplôme d’architecture. C’est également là que les projets liés aux droits de la personne sont devenus une partie centrale de sa vie. Il est ensuite devenu un précurseur des philosophies du développement durable, des édifices verts et de la planification communautaire écologique.

En reconnaissance de son œuvre, M. Cardinal a reçu de nombreuses récompenses nationales et internationales, dont 20 doctorats honorifiques, des médailles d’or d’architecture au Canada et en Russie, ainsi qu’un prix de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) pour le meilleur village durable. Il a également été nommé officier de l’Ordre du Canada, l’une des plus hautes distinctions civiles au pays. De plus, il a été déclaré « Maitre mondial de l’architecture contemporaine » par l’International Association of Architects.

Douglas Cardinal est l’un des visionnaires d’un monde nouveau, un monde où la beauté, l’équilibre et l’harmonie s’épanouissent, et où la clientèle, l’architecte et les parties intéressées construisent ensemble, avec une vision commune.

Conservateurs

Gerald McMaster

Ph. D., O.C.

Gerald McMaster

Conservateur, artiste, auteur et titulaire de la chaire de recherche du Canada (de niveau I) en culture visuelle autochtone et études curatoriales à l’Université OCAD, Gerald McMaster possède plus de 30 années d’expérience professionnelle et d’expertise à l’échelle internationale en art contemporain, en théorie critique, en muséologie et en esthétique autochtone.

L’expérience qu’il a acquise à titre d’artiste et de conservateur dans les musées d’art et d’ethnologie lui a procuré une compréhension approfondie ainsi qu’une perspective transnationale de la culture visuelle autochtone et du travail muséal. Tout au long de sa carrière, il a défendu l’art autochtone. Cela l’a conduit à représenter le Canada lors de plusieurs manifestations internationales prestigieuses, dont la Biennale de Venise de 1995 et celle de Sydney, où il s’est rendu en 2012 en tant que directeur artistique.

M. McMaster est un Cri des plaines et est membre de la Première Nation Siksika. Largement publié, il a remporté plusieurs prix et distinctions, dont le Prix ICOM Canada 2001 pour ses contributions à la muséologie nationale et internationale. En 2005, son pays lui a décerné le plus grand honneur civil, en le nommant Officier de l’Ordre du Canada.

David Fortin

A.A.A., Ph. D., M.I.R.A.C., P.A. LEED

David Fortin

Natif des Prairies canadiennes, David Fortin est un architecte et un professeur universitaire métis qui s’intéresse plus particulièrement à la relation entre la culture du design et les peuples autochtones, ainsi qu’à l’architecture dite spéculative – notamment la science-fiction autochtone et non autochtone, de même que les effets attendus du changement climatique. Il a travaillé pour quelques grands cabinets de design à Calgary, acquérant ainsi de l’expérience sur des projets de différentes ampleurs.

Depuis 2005, il a enseigné l’architecture au Royaume-Uni, aux États-Unis et au Canada, où il a donné des cours de premier et de deuxième cycle en design architectural ainsi qu’en histoire et en théorie de l’architecture. Il termine actuellement un projet de recherche financé par le CRSH, qui porte sur les contributions des communautés métisses à la pensée architecturale au Canada. Il a enseigné le design auprès de diverses communautés des Premières Nations au Canada, des Cheyennes du Nord aux États-Unis et des communautés autochtones rurales du Kenya. Dans toutes ses expériences, le design a été étudié en fonction de sa pertinence culturelle et de ses avantages à long terme pour la communauté, et en se penchant sur les façons dont il peut être soutenu par les technologies contemporaines et les systèmes actuels.

M. Fortin est membre de la Nation métisse de l’Ontario et du groupe de travail autochtone de l’I.R.A.C. Il a été le premier architecte autochtone à devenir directeur d’une école d’architecture canadienne.

Architectes, concepteurs et conceptrices de l’ile de la Tortue

Tamarah Begay

A.I.A, NCARB, A.I.C.A.E., C.D.T., P.A. LEED BD + C

Tamarah Begay

Membre de la Nation navajo (diné), Tamarah Begay a grandi près de Gallup, au Nouveau-Mexique, une réserve navajo. Elle a obtenu une maitrise en architecture de l’Université du Nouveau-Mexique en décembre 2004, et elle possède plus de 12 ans d’expérience de travail avec des communautés autochtones sur l’aménagement d’écoles, de complexes d’habitation, d’immeubles de bureaux, de centres culturels et d’édifices multifonctionnels.

Fondatrice d’IDS+A, le seul cabinet d’architecture appartenant à une femme navajo, elle a été la première femme navajo à devenir architecte. Visionnaire au talent exceptionnel, Mme Begay s’emploie à intégrer la notion d’identité culturelle dans toutes ses œuvres et dans l’exercice de sa profession à IDS+A.

Harriet Burdett-Moulton

B.A., B. Ed., B. Des. Env., B. Arch., D.H.C., N.W.T.A.A., F.I.R.A.C.

Harriet Burdett-Moulton

Citoyenne métisse de Cartwright, au Labrador, Harriet Burdett-Moulton a obtenu son diplôme de la Technical School of Nova Scotia en 1976. Elle est la seconde femme à avoir accompli cet exploit. Elle a habité à Iqaluit, au Nunavut, et dans d’autres communautés nordiques pendant plus de 20 ans. Elle a été l’architecte principale de son cabinet, Burdett-Moulton Architects and Engineers, la première société de design de l’Arctique de l’Est.

Son vaste portfolio comprend Piqqusilirvvik, un établissement d’apprentissage culturel inuit situé à Clyde River, sur l’ile de Baffin, et la cathédrale St. Jude’s d’Iqaluit. Son projet le plus complexe a été l’aménagement de la nouvelle ville de Natuashish, au Labrador, projet qui a duré sept ans. Elle a réalisé plus de 150 projets dans des conditions climatiques parmi les plus rigoureuses au monde.

K. Jake Chakasim

M. Arch., Ph. D. (candidat – Planification)

K. Jake Chakasim

Ayant grandi dans le Nord de l’Ontario (sur le territoire cri d’Omushkegowuk), Jake Chakasim a reçu la médaille King Student de l’Architectural Research Centers Consortium (ARCC) en 2010-2011, un prix qui célèbre l’innovation, l’intégrité et l’érudition en recherche sur le design environnemental ou architectural. Son œuvre conceptuelle explore les utilisations traditionnelles et contemporaines du bois en tant que matériau de construction novateur et culturellement durable. Cette démarche vise non seulement à remettre en contexte les traditions autochtones, mais elle met aussi en relief les « déterminants de forme » propres à l’art, à l’architecture et aux pratiques identitaires autochtones.

Chris Cornelius

M. Arch.

Chris Cornelius

Chris Cornelius (Oneida) se concentre sur l’expression de la culture en architecture, en particulier de la culture autochtone. Il est l’architecte principal et le fondateur de studio:indigenous, un cabinet de design et de conseils au service de clientèles autochtones. M. Cornelius a été conseiller culturel et collaborateur, avec Antoine Predock, pour l’Indian Community School of Milwaukee (ICS), qui s’est vue décerner le prix d’excellence en design de l’A.I.A. par le Committee on Architecture for Education.

M. Cornelius a reçu de nombreux prix et honneurs, dont le prix inaugural J. Irwin and Xenia S. Miller, une bourse de recherche en tant qu’artiste en résidence du National Museum of the American Indian, ainsi que plusieurs prix dans le cadre du concours de dessins architecturaux KRob.

Wanda Dalla Costa

A.I.A., P.A. LEED

Wanda Dalla Costa

Wanda Dalla Costa, A.I.A., A.P. LEED, est une éminente professeure invitée à la School of Sustainable Engineering and the Built Environment de l’Arizona State University. Mme Dalla Costa y enseigne l’aménagement, l’architecture et la construction autochtones.

Membre de la Première Nation de Saddle Lake, elle a été, au Canada, la première femme issue d’une Première Nation à devenir architecte enregistrée. Elle a œuvré pendant près de 20 ans auprès des communautés autochtones. Son cabinet, Redquill Architecture, est établi à Phoenix, en Arizona.

Tammy Eagle Bull

F.A.I.A., NCARB, A.I.C.A.E.

Tammy Eagle Bull

Première femme architecte autochtone de l’histoire des États-Unis, Mme Eagle Bull, membre de la Nation Oglala Lakota, possède près de 30 ans d’expérience en design architectural et en gestion de projets. Elle a dirigé de main de maitre de grandes équipes de conception diversifiées et multidisciplinaires à toutes les étapes de ses projets. Mme Eagle Bull croit fermement au lien direct entre le comportement humain et l’environnement. Elle s’efforce de créer des environnements fonctionnels pour les gens, mais dans lesquels ils pourront aussi s’épanouir pleinement.

Daniel J. Glenn

B. Arch., M. Sc. Arch., A.I.A., A.I.C.A.E., NCARB

Daniel J. Glenn

Daniel J. Glenn (Crow), A.I.A., NCARB, est un expert de l’architecture adaptée à la culture et du logement écologique abordable reconnu nationalement, qui se concentre sur le travail avec diverses cultures. L’œuvre de M. Glenn rend hommage à son héritage crow. Il est apparu dans le film Indigenous Architecture/Living Architecture, et l’ouvrage intitulé Design Re Imagined: New Architecture on Indigenous Lands, publié en 2013 aux presses de l’Université du Minnesota, présente quatre de ses projets tribaux. Il a été choisi à titre de membre de l’équipe consultative technique nationale d’écologisation des habitations autochtones pour le programme Sustainable Construction in Indian Country du HUD.

Ryan Gorrie

B.F.A., M. Arch., M.A.A., M.I.R.A.C.

Ryan Gorrie

Artiste anishinaabe et architecte enregistré, Ryan Gorrie possède de l’expérience en ce qui a trait aux diverses typologies architecturales, y compris les établissements de soins de santé, les complexes d’habitation, les bureaux d’entreprise, les installations de loisirs, les installations culturelles, l’architecture paysagère et les plans directeurs. Il est membre de la Nation Bingwi Neyaashi Anishinaabek (Première Nation de Sand Point sur le lac Nipigon). Ryan Gorie est membre du groupe de travail autochtone de l’I.R.A.C.

Raymond Charles Gosselin

Bac. en études de design environnemental, M. Arch.

Raymond Charles Gosselin

Raymond Gosselin est un architecte d’ascendances métisse, de la Première Nation Dakota et allemande. Il est membre de la Nation Muscowpetung Saulteaux et de la Nation métisse de la Saskatchewan.

Depuis qu’il a obtenu son diplôme de la Technical University of Nova Scotia en 1988, il a acquis plus de 30 années d’expérience en architecture. Il a notamment travaillé pendant 10 ans dans le domaine de la gestion des installations à l’Université des Premières Nations du Canada, à l’Université de Regina et à l’Université de l’Alberta. Il est actuellement le président et l’architecte principal du cabinet Red Cloud Architecture. Il a fait partie, pendant cinq ans, du conseil d’administration de la Saskatchewan Association of Architects, étant le premier Autochtone à en assurer la présidence.

Matthew Hickey

B. Des., B. Ed., M. Arch., O.A.A., M.I.R.A.C., P.A. LEED

Matthew Hickey

Mohawk de la Première Nation Six Nations et architecte agréé, Matthew Hickey possède 12 ans d’expérience de travail dans un cabinet d’architecture établi dans une réserve.

Il a obtenu une maitrise en architecture à l’Université de Calgary et un baccalauréat en design à l’Université de l’École d’art et de design de l’Ontario, programmes pour lesquels il a respectivement reçu la médaille du président de l’Alberta Association of Architects et le prix de la meilleure thèse. Il se consacre au design régénérateur, auquel il intègre des principes écologiques, culturels et économiques.

Ses recherches traitent notamment de l’histoire autochtone et de l’adaptation des technologies de développement durable traditionnelles aux actuelles conditions climatiques nord-américaines. Il enseigne à l’Université de l’École d’art et de design de l’Ontario, pour l’Ontario Association of Architects (O.A.A.) et le Conseil du bâtiment durable du Canada.

Brian Porter

B. Arch., O.A.A., M.I.R.A.C., NCARB

Brian Porter

Brian Porter, de la Nation d’Oneida, est originaire des Six Nations de Grand River. Chef d’entreprise depuis de nombreuses années, il a conçu des projets d’aménagement pour des communautés des Premières Nations au Canada et aux États-Unis, en supervisant la construction. Il a réussi à concevoir des projets d’aménagement culturellement adaptés à ces communautés, ainsi qu’à favoriser l’intégration des compétences et des savoir-faire des Premières Nations. Son cabinet, Two Row Architect, fait la promotion de la fusion d’idéologies et de symboles traditionnels dans l’actuelle technologie du bâtiment, tout en stimulant une utilisation des matériaux de construction créative et soucieuse de l’environnement.

Ouri Scott

B.A., M. Arch., M.I.R.A.C., A.I.B.C.

Ouri Scott

Architecte tlicho dénée originaire des Territoires du Nord Ouest, Ouri Scott habite et travaille à Vancouver. Elle remercie les sḵwx̱wú7mesh, sel̓íl̓witulh, et xʷməθkʷəy̓əm de lui permettre de vivre sur leurs territoires sans y avoir été invitée. En sa qualité de designer, Mme Scott aspire à développer un vocabulaire de design moderne en réaction et en réponse à la culture contemporaine des Premières Nations.

Au nombre de ses œuvres récentes, mentionnons un concept primé d’aménagement net zéro multifonctionnel à Seattle, qui marie stratégies d’énergie renouvelable et agriculture verticale intensive.

Eladia Smoke

O.A.A., P.A. LEED, M.I.R.A.C.

Eladia Smoke

KaaSheGaaBaaWeak (Eladia Smoke) est une Anishinaabekwe d’Obishikokaang (Première Nation du lac Seul) dont les ascendants et les ascendantes sont originaires de la Première Nation d’Alderville, de Winnipeg et de Toronto. Exerçant la profession d’architecte depuis 2002, elle a fondé Smoke Architecture en 2014. Elle est maitre de conférences à l’École d’architecture McEwen de l’Université Laurentienne. Elle travaille entre autres comme architecte principale au cabinet d’Architecture 49 de Thunder Bay, ainsi que comme architecte au sein de Prairie Architects Inc.

Elle est membre du groupe de travail autochtone de l’I.R.A.C. depuis 2015 et a fait partie du conseil d’administration de la galerie d’art autochtone contemporain Urban Shaman Gallery de 2010 à 2014. De 2011 à 2014, elle a été membre de comités et a fait partie du conseil de la Manitoba Association of Achitects.

Patrick Stewart

A.I.B.C., P.A. LEED

Patrick Stewart

Patrick Stewart, Ph. D., est membre de la maison Killerwhale de Daaxan, de la Nation Nisga’a. Son nom nisga’a, Luugigyoo, signifie « eaux calmes ». Après avoir obtenu son premier diplôme professionnel en 1983, M. Stewart est devenu le premier architecte issu d’une Première Nation à être propriétaire-exploitant d’un cabinet d’architecture en Colombie-Britannique. En 1995, il est devenu le premier membre issu d’une Première Nation à être élu président de l’Architectural Institute of British Columbia. Il est président du comité provincial sur l’itinérance autochtone de la Colombie-Britannique et du groupe de travail autochtone de l’I.R.A.C. Son cabinet, Patrick R Stewart Architect, est établi sur le territoire traditionnel Stó:lō, près de Chilliwack, en Colombie-Britannique.

David Thomas

B. Des. Env., M. Arch.

David Thomas

David G. Thomas a obtenu sa maitrise en architecture et son baccalauréat en design environnemental à l’Université du Manitoba, en 2007. Il a depuis participé à des projets de création partout au Manitoba, y compris en tant que membre de l’équipe de conception du centre étudiant Migizi Agamik, à l’Université du Manitoba. Il a conçu et réalisé des installations au Musée canadien des droits de la personne et à l’édifice de Manitoba Hydro, situé au centre-ville de Winnipeg.

Ojibwe de la Première Nation de Peguis, M. Thomas consacre une bonne partie de son temps à encadrer des jeunes des Premières Nations et à les initier au design et à l’expression de soi par les arts.

Alfred Waugh

M.I.R.A.C., A.I.B.C., A.P. LEED

Alfred Waugh

Alfred Waugh est membre de la Nation Fond Du Lac (dénésuline) du Nord de la Saskatchewan, Traité No 8. Son cabinet, Formline Architecture, est situé dans West Vancouver, alors que sa clientèle provient du Nord-Ouest Pacifique. Son atelier se spécialise dans les projets respectueux de l’environnement et adaptés à la culture, qui reflètent et renforcent les valeurs et la vision des membres de sa clientèle. Plusieurs des projets du cabinet sont menés en collaboration avec des artistes traditionnels de la région, dans le but d’intégrer des symboles culturels au design. M. Waugh s’emploie à concilier la sensibilité culturelle et la responsabilité environnementale à l’aide de technologies durables et de ressources renouvelables.

 

Pour en apprendre plus sur le projet NON CÉDÉES :

 

Logo - Douglas Cardinal Architect

Avec le soutien de
Logo - Conseil des arts du Canada