À propos du Musée

Printemps 2012

> Message du président-directeur général
> Un don considérable offert par des collectionneurs hors du commun
> La Financière Sun Life rend hommage à ses anciens combattants
> Le Programme d’accessibilité scolaire – Un précieux sésame
> Opération Anciens Combattants poursuit sur sa lancée

 

Message du président-directeur général

Mark O’Neill, Président-directeur général
Mark O’Neill, Président-directeur général

Cette année, les deux Musées s’apprêtent à commémorer plusieurs événements importants qui ont jalonné l’histoire du Canada : la guerre de 1812, la Première Guerre mondiale et la Confédération. Chacun d’eux a exercé une influence déterminante sur notre passé et notre présent. Leur commémoration offre aux Musées l’occasion d’être au cœur des célébrations et des activités organisées un peu partout au Canada, et qui nous permettront d’approfondir notre connaissance de l’histoire.

Notre exposition sur la guerre de 1812, présentée par Le Groupe Banque TD et commanditée par Ancestry.ca, sera inaugurée au Musée de la guerre en juin 2012, et elle circulera dans divers musées canadiens en 2013. Les visiteurs vivront une expérience saisissante, car ils pourront prendre connaissance des points de vue des principaux protagonistes de cette guerre : les Canadiens, les Américains, les Britanniques et les Premiers Peuples.

Pour marquer l’anniversaire de la Première Guerre mondiale, nous offrirons un programme exceptionnel qui débutera en 2014 et se poursuivra jusqu’en 2018. Nous proposerons un large éventail d’expositions spéciales, de sites Web, d’activités destinées aux médias sociaux, de publications et d’expositions itinérantes. Pour veiller à ce que le plus grand nombre de Canadiens possible profite de ces activités, le Musée de la guerre lancera une campagne de financement en vue d’amasser 3 millions de dollars, qui s’ajouteront aux fonds octroyés par le gouvernement et les commanditaires.

Les préparatifs ne font que commencer pour marquer, en 2017, le 150e anniversaire de la Confédération canadienne. Nous comptons adopter une approche pancanadienne pour aider la population à célébrer et à mieux connaître cet événement qui a façonné le Canada.

Je vous incite à participer à ces trois exceptionnelles commémorations. Vous vivrez assurément des expériences enrichissantes et inoubliables.

Mark O’Neill
Président-directeur général

 

Un don considérable offert par des collectionneurs hors du commun

Tiré de la collection Vachon du Musée canadien des civilisations, un service à thé empilable. Photo Steven Darby, IMG2012-0025-0003-Dm
Tiré de la collection Vachon du Musée canadien des civilisations, un service à thé empilable orné des anciennes armoiries du Canada (utilisées entre 1921 et 1957). Photo Steven Darby, IMG2012-0025-0003-Dm

Quand Auguste Vachon et sa conjointe, Paula Gornescu-Vachon, ont commencé à collectionner des céramiques présentant des symboles héraldiques canadiens (armoiries, insignes et autres) au milieu des années 1980, on pouvait déjà penser qu’ils rassembleraient une collection impressionnante. En effet, M. Vachon, Héraut Saint-Laurent, était secrétaire général de l’Autorité héraldique du Canada, et Paula Vachon, catalogueuse de musée. Pourtant, même les Vachon ne se doutaient pas que leur collection regrouperait un jour plus de 1 100 plats, bols, soucoupes et autres pièces en céramique présentant la gamme complète des symboles héraldiques canadiens, qu’il s’agisse de la Couronne, des gouverneurs généraux, des gouvernements fédéral et provinciaux, ou encore de municipalités, d’universités et de régiments.

En 2007, après avoir déménagé dans un plus petit appartement, les Vachon ont pris une décision tout à fait inattendue : faire don de leur collection au Musée canadien des civilisations. « Quand nous avons déménagé, précise M. Vachon, nous nous sommes vus obligés d’entreposer les pièces de la collection. Or, nous voulions qu’elles soient accessibles à tous, dans un lieu qui les accueillerait pour de bon. Nous avons donc choisi d’en faire don au Musée canadien des civilisations. »

Un trésor national

Chaque fois qu’ils faisaient l’acquisition d’une nouvelle pièce, les Vachon inscrivaient la date de fabrication de l’objet, le nom du fabricant, le pays d’origine et le matériau, tout en ajoutant des données descriptives, historiques et bibliographiques. « C’est extraordinaire d’avoir une collection aussi riche, rassemblée par des experts, explique Xavier Gélinas, Ph. D., conservateur en histoire politique canadienne et directeur adjoint d’Archéologie et histoire au Musée canadien des civilisations. La vaste et solide documentation à l’appui de cette collection en fait un véritable trésor. » Sa grande valeur a récemment été confirmée par la Commission canadienne d’examen des exportations de biens culturels réunissant un groupe d’experts indépendants qui a estimé que la collection était d’« importance nationale » et qu’elle présentait un « intérêt exceptionnel ».

Le public pourra admirer plusieurs pièces de la collection Vachon dans le cadre de l’exposition intitulée Une reine et son pays présentée dès juillet prochain.

Assiettes de la collection Vachon, Musée canadien des civilisations, Photo Steven Darby, IMG2012-0025-0001-Dm
Assiettes souvenirs en porcelaine Wedgwood (R.-U.) peintes à la main arborant des symboles héraldiques canadiens (v. 1909-1917) et tirées de la collection Vachon du Musée canadien des civilisations. Photo Steven Darby, IMG2012-0025-0001-Dm

Petit service à thé en jaspe, Wedgwood, Collection Vachon, Musée canadien des civilisations, Photo Steven Darby, IMG2012-0025-0002-Dm
Petit service à thé en jaspe, fond noir, Wedgwood (R.-U.) environ 1905, avec anciennes armoiries canadiennes en vigueur après 1876, Collection Vachon, Musée canadien des civilisations, Photo Steven Darby, IMG2012-0025-0002-Dm


Une collection unique présentant l’histoire du Canada au moyen de symboles héraldiques

« La collection Vachon offre l’un des plus vastes panoramas de l’histoire du Canada, car elle contient les emblèmes des diverses institutions politiques de tout le Canada », a ajouté M. Gélinas.

« Les pièces illustrent des événements marquants de l’histoire canadienne, comme les visites royales, la guerre des Boers, la Première Guerre mondiale, l’inauguration de la voie maritime du Saint-Laurent, l’Expo 67 et le rapatriement de la Constitution. Le Musée est fier des résultats de l’analyse de la Commission canadienne d’examen des exportations de biens culturels. Il est de notre devoir de préserver ce patrimoine remarquable, véritable cadeau offert à la population canadienne. »

 

La Financière Sun Life rend hommage à ses anciens combattants

Tout a commencé par une lettre qu’une femme avait fait parvenir à la Financière Sun Life. Elle y parlait de son père, un employé de longue date affecté à Singapour et ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale. Fait prisonnier au cours du conflit, il avait enduré de terribles souffrances, mais il avait survécu. L’auteure de la lettre demandait si la Sun Life avait déjà songé à rendre hommage aux employés qui, tout comme son père, avaient consenti des sacrifices.

« Nous avons tout de suite été conquis par cette idée, avoue Linda MacKenzie, vice-présidente adjointe à la Philanthropie. Après avoir envisagé quelques possibilités, nous avons décidé de verser un don substantiel au Musée canadien de la guerre. Nous avons vite compris que c’était le partenaire idéal pour rendre hommage aux employés de la Sun Life et aux conseillers financiers qui, en servant dans les forces armées ou dans la marine marchande du Canada et de pays alliés, ont défendu leurs pays, leurs compatriotes, leur liberté et leurs valeurs. »

Au cours d’une cérémonie spéciale tenue le jour du Souvenir, en 2011, Kevin Dougherty, président de la Financière Sun Life du Canada inc., a dévoilé une plaque dans la salle de la Régénération au Musée canadien de la guerre. « C’était très émouvant, ajoute Linda MacKenzie. La plaque a été placée juste à côté d’un tableau extraordinaire, Sacrifice (peint par Charles Sims, vers 1918), qui montre les mille et une répercussions de la guerre sur les Canadiens. »

Présenter l’histoire militaire canadienne à un nombre croissant de Canadiennes et de Canadiens

Mark O'Neill et Kevin Dougherty, MCG2011-0087-0030-Dm
Mark O’Neill, président-directeur général de la Société du Musée canadien des civilisations et Kevin Dougherty, président de la Financière Sun Life du Canada inc., MCG2011-0087-0030-Dm

« En plus de rendre hommage aux anciens combattants employés par la Financière Sun Life, explique Claude Drouin, directeur de la Philanthropie à la Société du Musée canadien des civilisations, ce généreux don permettra au Musée de faire connaître d’autres chapitres de notre histoire militaire à la population canadienne. »

« Ce don aura d’importantes retombées : il nous permettra d’acquérir et de conserver des artefacts, de rendre nos collections plus accessibles grâce au Musée de la guerre et aux expositions itinérantes, de mener des activités de recherche qui situent les artefacts dans leur cadre historique et social et d’élaborer des programmes éducatifs offerts au Musée et sur notre site Web. Sun Life ouvre de nombreuses possibilités. »

Pour en apprendre davantage sur les dons commémoratifs versés au Musée, communiquez avec Claude Drouin, directeur de la Philanthropie, au 819-776-8625.

 

Le Programme d’accessibilité scolaire – Un précieux sésame

Musée canadien des enfants, CMC2008-0934-0058-Dm
Musée canadien des enfants, CMC2008-0934-0058-Dm

Au Musée des enfants, les élèves préparent du pain et inventent de nouveaux dénouements à leurs histoires préférées de Robert Munsch. Dans la salle du Canada, les enfants voyagent dans le temps pour voir comment les premiers colons européens de la vallée de l’Outaouais vivaient à l’époque de la Nouvelle-France. Au Musée de la guerre, ils peuvent comprendre, grâce à des journaux, des lettres et des photos, les répercussions de la Première Guerre mondiale sur la population canadienne.

Ce ne sont là que quelques exemples parmi de nombreuses activités que le Programme d’accessibilité scolaire offre gratuitement chaque année à plus de 3 000 élèves des quartiers défavorisés de la région d’Ottawa-Gatineau.

Financé par The Cowan Foundation, Le Groupe Banque TD et la Fondation Harold Crabtree et appuyé par des donateurs individuels, le programme répond à un besoin criant. « Les élèves de ces écoles n’ont en général pas souvent l’occasion de faire des sorties scolaires pour enrichir leurs connaissances, explique Maureen Ward, gestionnaire de programmes aux Musées. Au début de l’année scolaire, nous invitons les écoles situées dans les quartiers défavorisés à s’inscrire à notre programme de visites. On remplit en moins d’un mois toutes nos cases horaires. »

Le commentaire d’un enseignant résume les retombées du programme :

« Un petit garçon de 3e année, qui participe rarement à des sorties scolaires et ne sourit jamais, rayonnait. Il était impatient de me raconter les activités dans le détail. »

Le mot de remerciement envoyé par une élève après sa visite en dit long :

« Cher Musée, je t’aime, et j’aime la grande maison de poupées. »

D’autres commentaires d’enseignants

Pour nous assurer que le Programme d’accessibilité scolaire est efficace, nous demandons aux enseignants participants de remplir un bref questionnaire. Voici un échantillon des commentaires largement positifs que nous avons reçus :

« Votre programme nous ouvre des possibilités que n’offre pas la salle de classe. Les expériences pratiques conjuguées aux riches ressources dont ils profitent laissent sur les élèves une marque profonde, élargissent leurs connaissances et donnent aux sujets étudiés un aspect concret. »

« Ce qui distingue votre programme des autres et le rend si édifiant, inestimable et enrichissant, c’est que les élèves peuvent rencontrer d’anciens combattants. »

« Votre personnel et vos animateurs sont formidables. Merci mille fois de donner cette chance inouïe à nos enfants grâce au Programme d’accessibilité scolaire. »

« Excellente initiative. À répéter. Les régions éloignées sont défavorisées et pour se payer de telles sorties pédagogiques, ça coûte très cher. Merci, c’est très apprécié. »

« Les activités pratiques sont merveilleuses! Notre visite nous aide à mesurer toute la valeur de l’histoire canadienne. »

Si vous désirez qu’un plus grand nombre d’enfants profite du programme, faites un don au Fonds éducation-jeunesse en consultant les sites www.museedelhistoire.ca/don et www.museedelaguerre.ca/don.

 

Opération Anciens Combattants poursuit sur sa lancée

Dans le dernier numéro de Kudos!, il était question du Paul Kavanagh, parodontiste montréalais qui nous a fait don d’une police d’assurance pour pérenniser le programme qu’il a fondé en 2009, Opération Anciens Combattants.

M Kavanagh a mis sur pied ce programme pour que chaque ancien combattant puisse prendre un repas au Musée de la guerre. En 2009, le programme a permis de distribuer des bons de repas à 66 anciens combattants le jour du Souvenir. En 2010, le Musée offrait des repas tous les jours. Jusqu’à présent, plus de 3 500 anciens combattants ont bénéficié de bons de repas.

Le programme a connu un essor rapide en raison d’un soutien financier accru. Opération Anciens Combattants a été en mesure d’amasser 7 000 CAD en 2009, 18 000 CAD en 2010 et 35 000 CAD en 2011, pour un total de 60 000 CAD. Des sociétés, des fondations, des individus et surtout des écoles de tout le pays ont versé une contribution.

Paul Kavanagh, MCG2011-0087-0066-Dm
Paul Kavanagh, fondateur, Opération Anciens Combattants, MCG2011-0087-0066-Dm

Paul Kavanagh, Jerry Bowen, et Nelson Langevin, MCG2011-0087-0013-Dm
Paul Kavanagh accueillant Jerry Bowen, vétéran de la Seconde Guerre mondiale et de la guerre de Corée (au centre), et Nelson Langevin, vétéran de la Seconde Guerre mondiale (à droite), MCG2011-0087-0013-Dm


Les écoles s’en mêlent

Des étudiants de l'école secondaire Laval Junior High School, MCG2011-0087-0045-Dm
Des étudiants de l’école secondaire Laval Junior High School remettent un chèque au Paul Kavanagh, MCG2011-0087-0045-Dm

Paul Kavanagh a réussi à obtenir le concours d’écoles publiques et privées afin de mieux faire connaître le programme et de recueillir des fonds. Le jour du Souvenir, ces écoles sont invitées à Ottawa pour assister aux cérémonies, visiter le Musée de la guerre, rencontrer d’anciens combattants et remettre leurs dons à Opération Anciens Combattants. Toutes les dépenses liées à ces visites sont assumées par les écoles participantes. En 2009, 60 élèves des régions de Montréal et d’Ottawa ont pris part aux cérémonies. En 2011, 200 élèves de tout le pays y ont assisté. Le 11 novembre 2011, M Kavanagh a distribué aux élèves et à leurs enseignants de petits drapeaux de leur province, qu’ils ont pu exhiber fièrement devant les anciens combattants. C’était une façon de leur dire : « Tout le Canada vous remercie. »

Un partenariat idéal

« Opération Anciens Combattants trouve un écho favorable chez les Canadiens, affirme Claude Drouin, directeur de la Philanthropie à la Société du Musée canadien des civilisations. Nous sommes heureux qu’une institution muséale dont l’influence s’exerce bel et bien à l’échelle nationale puisse aider Paul Kavanagh en soutenant les efforts qu’il déploie pour rendre hommage aux anciens combattants et faire en sorte que les jeunes et les générations à venir se souviennent de leurs sacrifices et de leur inestimable contribution. »

Faites un don en ligne en cliquant sur ce lien.

Lun, mar, mer, ven : 9 h 30 à 17 h
Jeu : 9 h 30 à 20 h
Sam, dim : 9 h 30 à 17 h
L'horaire complet
Musée canadien de l’histoire
100, rue Laurier
Gatineau (Québec) K1A 0M8
Tél : 1-800-555-5621
TripAdvisor - Logo

Visionnez les avis du Musée canadien de l'histoire de TripAdvisor.

Une visite guidée? Réservez!

Une visite guidée au Musée canadien de l’histoire.Plus de renseignements

Stationnement du Musée

Renseignements sur le stationnement du Musée et ses tarifs.Plus de renseignements