La lutte pour l’assurance maladie universelle : l’histoire des soins de santé au  Canada, 1914-2007 Retour à la chronolgie Retour à la  chronologie
PUBLIC OU PRIVÉ ? VOLONTAIRE OU OBLIGATOIRE ? – LES SOINS HOSPITALIERS POUR LES CANADIENS ET LES CANADIENNES, 1948-1958 RÉGIME NATIONAL, ÉCHEC NATIONAL ? – LA GUERRE, LA RECONSTRUCTION ET LA SÉCURITÉ EN MATIÈRE DE SANTÉ POUR LA POPULATION CANADIENNE, 1939-1948 PUBLIC OU PRIVÉ ? VOLONTAIRE OU OBLIGATOIRE ? – LES SOINS HOSPITALIERS POUR LES CANADIENS ET LES CANADIENNES, 1948-1958 CONFLIT  ET COMPROMIS – L’ÉLABORATION DE LA LOI SUR LES SOINS MÉDICAUX, 1958-1968



Une autre innovation de la Saskatchewan

Conformément à l’intérêt qu’il porte à l’expérimentation d’innovations, le gouvernement de Douglas encourage la Swift Current Health Region à faire œuvre de pionnière en créant un régime qui englobera l’assurance maladie et l’assurance hospitalisation. Après un plébiscite, les résidants des petites villes et des municipalités rurales environnantes et les médecins locaux s’inspirent du Saskatchewan Hospital Services Plan pour mettre au point un régime d’assurance maladie financé par des cotisations et ainsi offrir une couverture complète dans leur région. Au milieu des années 1950, quand la province essaie d’étendre ce programme efficace à d’autres centres importants, le College of Physicians and Surgeons of Saskatchewan s’y oppose en disant que la population est déjà assez bien servie par les régimes d’assurance prépayée proposés par le corps médical (Medical Services Inc. Saskatoon, et Group Medical Services  Regina) et que le rôle du gouvernement est de financer les soins des gens qui n’ont pas les moyens de cotiser à ces régimes. En 1954, les deux services comptent 108 000 et 32 000 clients respectivement dans les villes où ils sont établis.

Ce dépliant donne aux résidants de Swift Current de l’information sur le régime d’assurance maladie de la Swift Current Health Region.

Ce dépliant donne aux résidants de Swift Current de l’information sur le régime d’assurance maladie de la Swift Current Health Region. Contrairement à la plupart des régimes commerciaux, celui-ci est également proposé aux personnes affectées d’une maladie ou une affection chroniques.
Saskatchewan Archives Board, Government Public Collection, General Information, PH.12/A #3

Ces régimes répondent-ils vraiment aux besoins des cotisants ? Le corps médical essaie-t-il de protéger ses intérêts financiers ? Est-il juste d’assimiler la subvention des services hospitaliers et médicaux par le gouvernement à la « médecine étatique » ? Pendant les années 1950, la Saskatchewan, comme le reste du pays, attire des médecins britanniques qui cherchent une vie meilleure à l’extérieur de la Grande-Bretagne, laquelle ne récupère que lentement de l’impact de la Seconde Guerre mondiale. Certains d’entre eux ont rejeté la mise en œuvre du National Health Service et voient, dans les propositions du gouvernement de Douglas, un signe avant-coureur du même contrôle bureaucratique qu’ils n’appréciaient pas du tout. Ce genre d’attitude est de mauvais augure pour l’expansion des initiatives gouvernementales.




Retour à la chronolgie 1948 - 1958
    Date de création : 31 mars 2010 | Mise à jour : 21 avril 2010