Recherche et Collections

Publications 2011

 

Trésors du Musée canadien des civilisations et Musée canadien de la guerre
par Frank Corcoran et Victor Rabinovitch
mai 2011, ISBN 978-0-660-97345-6
172 pages, 190 figures, 9 x 11 po, broché
49,95 $ (aussi en anglais)

 

Commandez maintenant >

Magnifiquement illustré, l’ouvrage Trésors du Musée canadien des civilisations et du Musée canadien de la guerre contient les descriptions détaillées de plus d’une centaine de précieux artefacts, dont plusieurs n’ont jamais été exposés au public. Qu’il s’agisse du dernier Red Ensign ayant flotté sur la Colline du Parlement ou encore des médailles et souvenirs de héros militaires canadiens, tous ces objets témoignent de la riche histoire humaine et militaire de notre pays.

Le G-Wagen

Le pistolet ayant servi à assassiner Thomas D’Arcy McGee

Trésors, qui plaira à un public varié au Canada, constitue le livre idéal à offrir à tout historien, collectionneur ou photographe amateur.

Frank Corcoran a été cadre supérieur au Musée canadien des civilisations.

Victor Rabinovitch a été président-directeur général de la Société du Musée canadien des civilisations, qui comprend le Musée canadien des civilisations et le Musée canadien de la guerre.

Stefansson, Dr. Anderson and the Canadian Arctic Expedition, 1913–1918: A Story of Exploration, Science and Sovereignty
par Stuart E. Jenness
avril 2011, ISBN 978-0-660-19971-9
440 pages, 64 figures, 20 cartes, 17,15 x 24,13 cm, broché
39,95 $ (en anglais seulement)

 

Commandez maintenant >

Cet ouvrage offre le premier récit exhaustif d’une des grandes sagas de l’exploration et de la découverte du Grand Nord : l’Expédition canadienne dans l’Arctique de 1913-1918, dirigée par Vilhjalmur Stefansson, ethnologue et explorateur, et Rudolph M. Anderson, zoologiste. Il rappelle les réussites et les tragédies qui ont marqué l’Expédition, dont la découverte de toutes les grandes îles, sauf une, situées au nord des terres continentales canadiennes, la collecte d’une multitude de données scientifiques et d’objets précieux, ainsi que la rivalité entre les deux chefs de l’Expédition. Dans les quatre annexes sont présentés les membres de l’équipage, les cinquante-trois lieux de l’Arctique nommés en leur honneur et les endroits mentionnés dans leurs journaux, les lieux où des spécimens ont été recueillis, et les treize volumes des rapports gouvernementaux consacrés à l’Expédition. Le livre est illustré de soixante-quatre photos et comprend vingt cartes.

Stuart E. Jenness (Ph.D., Yale) est particulièrement bien placé pour raconter cette histoire. Fils de Diamond Jenness, l’un des deux ethnologues de l’Expédition, il a connu huit des quatorze membres de l’équipe scientifique, dont ses deux chefs. Après plusieurs étés à effectuer des travaux sur le terrain à titre de géologue, au Québec, dans les Territoires du Nord-Ouest et à Terre-Neuve, il a travaillé, de 1954 à 1985, comme réviseur scientifique au sein de la Commission géologique du Canada. À la retraite depuis 1985, il a dirigé la publication de l’ouvrage Arctic Odyssey: the Diary of Diamond Jenness, 1913–1916, et cosigné, avec son défunt père, Through Darkening Spectacles: Memoirs of Diamond Jenness, et il est l’auteur de l’ouvrage primé The Making of an Explorer: George Hubert Wilkins and the Canadian Arctic Expedition, 1913–1916.

Estampes inuites… inspiration japonaise. Les débuts de la gravure dans l’Arctique canadien
par Norman Vorano
exposé d’Asato Ikeda et de Ming Tiampo, avec le concours de Kananginak Pootoogook
janvier 2011, ISBN 978-0-660-97374-6
100 pages, 49 oeuvres d’art, 22 photos, 22,9 x 25,4 cm, broché
29,95 $ (aussi en anglais)

Commandez maintenant >

L’Arctique canadien, il y a un peu plus de cinquante ans. Une collectivité inuite vivant dans la localité isolée de Cape Dorset s’initie aux techniques traditionnelles de l’estampe japonaise grâce à James Houston, un artiste qui revient du Japon. Il y a étudié la gravure auprès du maître Un’ichi Hiratsuka, un virtuose de l’estampe à qui l’on vouait une grande admiration. L’histoire étonnante de cette aventure artistique qui porta des fruits est au coeur du présent ouvrage qui accompagne une exposition avant-gardiste. Il comprend deux articles de fond et présente 49 oeuvres d’art uniques, d’un grand raffinement esthétique. Chacune est accompagnée d’une description. Parmi ces oeuvres, on compte plusieurs estampes réalisées par des artistes inuits entre 1957 et 1963, des gravures japonaises apportées à Cape Dorset en 1959, ainsi que des créations inédites du Canadien James Houston. Le livre illustre comment les graveurs de Cape Dorset, tout en étant sensibles à certaines influences japonaises, ont créé leur propre langage artistique. Le lecteur trouvera également dans ces pages des propos du regretté Kananginak Pootoogook, un célèbre graveur de Cape Dorset, ainsi que des photographies prises au Japon et à Cape Dorset au milieu du XXe siècle et jamais diffusées.

Norman Vorano, Ph. D., est conservateur de l’art inuit contemporain au Musée canadien des civilisations de Gatineau, au Québec. Diplômé du programme d’études visuelles et culturelles de l’Université de Rochester, dans l’État de New York, ses champs de recherches comprennent l’art inuit traditionnel et contemporain, de même que l’art autochtone en Amérique du Nord. Il est membre du conseil d’administration de la Native American Art Studies Association et fellow de la Société géographique royale du Canada. Il travaille présentement à la réalisation d’une exposition et à la rédaction d’un livre consacrés aux artistes contemporains de Cape Dorset.

Stratégie de recherche

Stratégie de recherche
Rechercher toutes les collections

Photo de la semaine

Publications

Voir les publications du Musée canadien de l’histoire!Voir nos publications

Histoire militaire

Visitez le Centre de recherche sur l'histoire militaire!Centre de recherche sur l'histoire militaire