Menu Principal Mystères de l'Égypte

Menu Civilisation égyptienne
Menu Sciences

Astronomie

À l'instar de nombreux peuples de l'Antiquité, les Égyptiens étudièrent le ciel nocturne, se servant des étoiles pour faire des mesures afin d'aligner parfaitement leurs pyramides et leurs temples solaires sur les quatre points cardinaux de la terre. Observant la Grande Ourse et Orion à l'aide d'un instrument appelé merkhet (semblable à un astrolabe), des prêtres-astronomes traçaient les fondations des édifices avec une précision stupéfiante.

La grande pyramide de Gizeh en est un exemple. Cette construction remarquable couvre une superficie de plus de cinq hectares et est faite d'environ 6,5 millions de blocs de calcaire. Ses quatre faces sont orientées avec précision sur le nord, l'est, le sud et l'ouest, l'erreur étant de moins d'un demi-degré. Elles sont en outre de longueur pratiquement identique, la différence entre un côté et l'autre étant de moins de 20 cm.

Les Égyptiens croyaient que les dieux vivaient dans le Douat, le royaume d'Osiris. Ce dernier est situé dans la région du ciel où Orion et Sirius s'élèvent héliaquement juste avant le soleil à l'aube du solstice d'été. Certains égyptologues ont laissé entendre que le site de Gizeh, avec ses trois grandes pyramides, le Sphinx et le Nil, pourrait être une image du Douat. Les trois pyramides représenteraient les trois étoiles de la ceinture d'Orion, le Sphinx correspondrait à la constellation du Lion et le Nil à la Voie lactée. Le concept de création sur la terre d'un paysage sacré reproduisant le ciel nocturne n'est pas rare dans d'autres cultures anciennes. En édifiant des pyramides, des temples et des tombes alignés sur des étoiles et les points cardinaux de la terre, les Anciens vénéraient leurs dieux, faisant descendre l'énergie divine sur la terre, ce qui empêchait le monde de sombrer dans le chaos.



Cliquez sur la section désirée
menu principal |  civilisation |  sciences